Wednesday 22 Oct 2014

Côte d’Ivoire: Classement des Grandes Ecoles et Universités Privées – Loko triomphe u

Côte d’Ivoire: Classement des Grandes Ecoles et Universités Privées – Loko triomphe une fois de plus

Source:
L’Intelligent d’Abidjan (Abidjan)
17 août 2007
Ligué Julienne

La 2ème édition du classement des Grandes Ecoles et Universités Privées s’est déroulée le jeudi 16 août 2007 à l’Ecole Nationale de Statistiques et Etudes Appliquées (Ensea). Au cours de cette cérémonie initiée par le ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, le lauréat de l’édition précédente a réédité son exploit.

Le groupe Est-Loko, lauréat de l’édition 2006 du classement des Grandes Ecoles vient de confirmer cette année encore ses qualités de meilleur établissement d’enseignement supérieur privé. Il a remporté le premier prix d’Excellence avec une moyenne de 19,10 sur 20. Il est suivi d’Agitel Formation et de Williams Ponty qui ont respectivement obtenu des moyennes de 18,50 et de 18,10 sur 20. S’agissant des Universités Privées, c’est l’Université Catholique Ouest Africaine qui s’est démarquée avec une moyenne de 15,30 mais qui, malheureusement, a brillé par son absence à la cérémonie. Ce travail très honorable a été vivement salué par M. Diakité directeur de l’enseignement supérieur privé. Il a informé l’auditoire que ce sont 142 Grandes Ecoles qui ont été inspectées sur les 162 retenues contre 14 Universités Privés prises en compte dans l’évaluation sur 26 retenues. Cette évaluation érigée désormais en tradition par le ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique répond à une volonté du gouvernement de contrôler le travail effectué par ces établissements privés au milieu desquels règne depuis quelques temps un certain désordre. "Il est important que l’Etat ait un droit de regard sur le fonctionnement des établissements et universités privées dans lesquels il investit près de 25 milliards de Fcfa pour la prise en charge des étudiants par lui affectés", a justifié le directeur de l’enseignement supérieur privé. Le président du comité de pilotage M. Abou Karamoko directeur de cabinet adjoint du ministre Cissé Bacongo quant à lui, a présenté brièvement l’esprit dans lequel l’évaluation s’est faite. Il a indiqué que tout s’est déroulé dans la plus grande rigueur et transparence au point que certains fondateurs, membres du comité de pilotage n’ont pu voir leurs établissements primés, faute d’avoir rempli les critères qui ont servi de base de sélection. Ces critères étant entre autre la qualité du personnel enseignant, la gestion pédagogique, les obligations et charges fiscales, le rendement interne et externe, la déclaration du personnel à la Caisse Nationale de Prévoyance Sociale, les partenariats pour ne citer que ceux-là. M. Karamoko, s’adressant aux fondateurs dont les établissements ont obtenu les mentions passables et médiocres, a tenu à faire comprendre qu’il ne s’agit pas de jeter la pierre aux uns et aux autres, mais de relever la qualité de l’enseignement supérieur privé en Côte d’Ivoire.

Leave a Comment