Sa contribution au développement du Cameroun

Tout d’abord, je voudrais identifier les maux qui minent notre pays en ce moment et les proscrire dans ma philosophie de la vie. Sans être exhaustive, je peux citer : la corruption, le népotisme, les égoïsmes, la tricherie. L’ordre des valeurs est carrément renversé. L’excellence est devenue comme un vice tandis que la médiocrité est exaltée. Le poste de travail n’est plus un lieu où on rend service, où on se met au service des hommes et de la nation, mais où on puise à tour de bras, où on pille et détourne le bien public à des fin personnels ou familiale. De ce genre de comportement, que Dieu m’en garde ! J’entends d’abord mettre le meilleur de moi-même pour bien me former en vue d’avoir une tête « bien faite » et non une tête « bien pleine ». Essayer d’aimer mon métier et l’honorer . L’exercer avec abnégation et amour. Bref, bien faire mon travail pour me rendre utile. Garder en éveil dans mon esprit, dans l’exécution de mon travail, le souci de mes intérêts, ceux de mes patients et de mon pays (ou mon employeur) afin qu’aucun des trois ne soit lésé.

Leave a Comment