SPORT – Aux Etats-Unis, le basket universitaire est dans le viseur du FBI

Un dimanche après-midi de folie ordinaire sous les lambris du Cameron Indoor Stadium de l’université de Duke (Caroline du Nord) : les étudiants de première année peinturlurés façon ­Schtroumpfs vocifèrent, les chroniqueurs sportifs arrimés à leur pupitre décortiquent les statistiques, les professeurs et anciens élèves en tribune (180 dollars minimum la place) peinent à contenir leurs émotions. L’équipe locale, les Blue Devils, ratatine avec style les Black Knights de l’US Army, et tous n’ont d’yeux que pour Zion Williamson, 18 ans, la vedette au physique de colosse. Mais à Duke comme ailleurs, en ce début de saison de college basketball plane sur les parquets l’ombre menaçante d’observateurs d’un autre style : les agents du FBI.

Au bout de trois années d’enquête, les feds ont mis au jour un système de fraude et de corruption visant à rétribuer, en dollars et en nature, les lycéens les plus prometteurs afin qu’ils choisissent une université plutôt qu’une autre, par le truchement de généreux équipementiers et d’intermédiaires véreux. SUITE

Leave a Comment