Classement “Times Higher Education 2019” des Universités des économies émergentes

L’Université Cadi Ayyad (UCA) de Marrakech (Maroc) est arrivée en tête des universités marocaines, du Maghreb et de l’Afrique francophone dans le classement mondial “Times Higher Education 2019”.

L’UCA a ainsi occupé le 15ème rang parmi les universités dans le monde arabe et le 12ème en Afrique dans ce classement mondial, indique un communiqué de cet établissement universitaire.

Selon le même classement effectué par discipline, l’Université Cadi Ayyad s’est distinguée en sciences physiques en étant la première au Maroc, au Maghreb et en Afrique francophone, relève la même source, ajoutant que l’UCA s’est distinguée aussi en ingénierie et technologie, en occupant la première place au Maroc, et la 2ème au Maghreb et en Afrique francophone.

Le classement “Times Higher Education 2019” des Universités des économies émergentes, paru en janvier, fait ressortir également que l’Université Cadi Ayyad occupe le 2ème rang des universités marocaines, du Maghreb et de l’Afrique francophone, fait savoir le communiqué, précisant que l’UCA s’est classée 13ème dans le monde arabe et 17ème en Afrique.

Dans ce classement, les universités sont évaluées selon 13 critères de performance regroupés en cinq domaines : l’enseignement, la recherche, les citations, le transfert de connaissances (revenus de l’industrie) et les perspectives internationales, dont les pondérations sont spécialement calibrées pour refléter les caractéristiques des universités des économies émergentes.

Depuis son entrée au classement “Times Higher Education” des universités des économies émergentes en 2014, l’Université Cadi Ayyad n’a cessé de faire honneur à l’université marocaine en accumulant plusieurs distinctions qui couronnent les efforts consentis spécialement dans les domaines de la recherche scientifique et de l’innovation pédagogique, souligne le communiqué.

C’est grâce à la recherche scientifique, une des ossatures sur lesquelles repose le modèle innovant de l’enseignement que l’Université Cadi Ayyad est mise en position de leader national et régional, explique-t-on, ajoutant que l’UCA favorise une production scientifique de qualité et un meilleur rendement via sa stratégie visant, entre autres, la fédération des structures de recherche en communautés scientifiques pluridisciplinaires, la mutualisation des ressources et le renforcement du soutien consacré à la recherche.

Aussi, par la création d’une vice-présidence chargée spécialement des relations internationales, l’Université Cadi Ayyad compte s’ouvrir sur de nouveaux partenariats en Asie, en Amérique du Nord et en Afrique, dans les domaines de la recherche prioritaires de l’UCA et améliorer le nombre et la qualité des mobilités étudiants et professeurs en vue d’une réelle diplomatie du savoir, note le communiqué.

Et de poursuivre que dans le cadre de cette dynamique, l’Université Cadi Ayyad vient de créer le Centre Africain des Solutions Innovantes et Durables ACISS (African Center for Innovative Sustainable Solutions) dont la vocation est de former, transférer et partager les connaissances, et de promouvoir des solutions et pratiques innovantes afin de relever les défis de développement durable au Maroc et en Afrique, soulignant qu’en plus des efforts entrepris en matière de recherche scientifique, l’UCA continue à investir dans les innovations pédagogiques en développant de nouveaux modes d’apprentissage à travers de nouvelles solutions innovantes.

Consciente de l’importance de l’intégration des soft skills dans le cursus universitaire des étudiants, l’Université Cadi Ayyad a, de ce fait, consacré 20% de tous les contenus des masters et licences professionnelles aux langues et cultures et aux compétences transversales (développement personnel, projet professionnel, activités associatives, tutorat, sport), relève-t-on de même source, notant que l’établissement universitaire brigue de les intégrer dans la licence fondamentale.

Par ailleurs, l’UCA continue dans sa politique d’enregistrement des MOOCs (Massive open online course), des cours filmés, disponibles sur internet et ouverts à tous, souligne le communiqué avant de conclure que l’Université Cadi Ayyad, en poursuivant sa dynamique d’évolution qu’elle s’est tracée et en relevant les vrais défis de l’enseignement supérieur, ambitionne de se mettre au diapason des universités internationales et ne peut que faire la fierté du Maroc et de l’Afrique.

S.L. (avec MAP)

Leave a Comment