(7) Mes études de médecine à Namur et à Bruxelles (Belgique)

Organigramme des études de médecine en Belgique et parcours de Josiane

« Tout d’abord une petite précision, le Docteur en médecine (Bac + 7) n’est pas un généraliste. Pour être médecin généraliste, il faut faire deux années d’assistanat après le diplôme de Docteur en médecine » m’informe Josiane.

Inscription de Josiane à la faculté de médecine : comment s’y est-elle prise ?

« Pour une inscription en 1er cycle, il faut en plus du dossier de candidature que j’ai cité plus haut, obtenir une équivalence du diplôme » dit Josiane. « A mon époque (1996/1997), il fallait avoir l’équivalence avant janvier de la 1ère année académique. J’ai eu un petit tracas avec cette équivalence : je n’ai jamais reçu ma convocation me demandant de passer cet examen avant la fin janvier 1997. Conséquence, j’ai eu un petit souci avec le secrétariat de la fac. Heureusement, le Doyen m’a accordé un sursis jusqu’à fin juin pour passer cet examen qui, vu les délais, ne pouvait être qu’un examen d’admission aux études supérieures en Belgique ; examen que j’ai réussi à l’Université Catholique de Louvain (UCL). C’est ainsi que j’ai pu valider ma 1ère année de médecine. » Josiane va ainsi faire son 1er cycle de médecine (trois ans) à Namur.

Namur est une charmante petite ville. C’est un lieu idéal pour les études. De plus par rapport à l’Afrique, il n’y a pas trop de dépaysement : on y rencontre beaucoup d’Africains, beaucoup de Congolais.

« Quant aux cours en faculté de médecine, il n’y a pas mieux : l’amphi est peu bondé, les cours ne sont pas trop difficiles à suivre mais, il existe un important apport en travail personnel » dit Josiane. Dans sa promotion de 1ère année, on comptait environ 116 étudiants dont 30 Africains (Congolais, Rwandais, Camerounais, Togolais, Ivoiriens…). Les Africains s’en sortaient plutôt bien dit-elle.

Les trois premières années de médecine de Josiane

La 1ere année de médecine : c’est l’année de la découverte. Au programme, deux matières vraiment nouvelles et assez difficiles :
– L’anatomie : on demande aux étudiants de connaître et d’être capables de décrire tous les os du corps humain ;
– L’histologie : beaucoup de lames (environ 2000) à reconnaître au microscope.

La 2ème année : c’est l’année de l’adaptation. On est plus à l’aise et on a plus d’assurance.

La 3ème année : c’est l’année de la vraie introduction à la médecine : beaucoup de matières médicales.

Les cours nécessitent beaucoup de travail personnel. Les TP (travaux pratiques) sont de rigueur et surtout, la majorité des examens sont des oraux. Pour passer en classe supérieure, il faut réussir les partiels qui ont lieu tous les semestres (janvier et juin). Mais, il existe une possibilité de rattrapage en août.

De Namur à Bruxelles

La faculté de médecine de Namur ne compte que le 1er cycle de médecine. A l’issue des trois années du 1er cycle, les étudiants ont le choix entre poursuivre leurs études à Liège ou Bruxelles.

Josiane choisit l’institution laïque Université Libre de Bruxelles (ULB). « Après avoir passé la quasi-totalité de mes études, depuis la maternelle, dans des institutions catholiques, j’avais un petit peu envie de changer d’air. De plus, venant de Paris, je pensais qu’une ville cosmopolitique comme Bruxelles me ferait du bien. Autre raison majeure, à l’ULB, les possibilités de spécialisation pour les étrangers sont plus nombreuses» dit-elle.

Mes années de doctorat à l’ULB, petite synthèse

Josiane va ainsi passer les quatre années de son second cycle de médecine à l’ULB (Bruxelles). « L’université Libre de Bruxelles (ULB) est vraiment une « université libre » : Libres Bâtisseurs, Libre Examen, Libre Pensée. C’est une grande université flexible, plus proche de la réalité. On ne te demande qu’une chose : réussir. A Namur, si moins de trente étudiants étaient présents à un cours, le professeur faisait l’appel » me confie-t-elle.

« J’ai bien aimé mes années de Doc que j’ai passées à Bruxelles » poursuit-elle.

La 4ème année (« 1er doc ») Découverte d’un autre monde et adaptation.
La 5ème année (« 2e doc ») Rien à signaler, même motivation, très contente de mon choix de l’ULB.
La 6ème année (« 3e doc ») Beaucoup de stages au programme : les stages occupent les ¾ du programme.A la fin du 3è doc, on est théoriquement médecin. C’est également l’année où la majorité des filles tombent enceintes (avant d’attaquer la spécialisation) poursuit-elle.
La 7ème année (« 4e doc ») Au programme, beaucoup de droit, de déontologie. Les cours sont axés sur les responsabilités du médecin, la médecine du travail, l’éthique et l’anthropologie (histoire de la médecine).

Jusqu’à la rentrée 2002/2003, c’était en « 4è doc » que se décidait le passage en spécialisation. En effet, chaque étudiant devait présenter un mini jury (mémoire + préparation de 60 séminaires) dans le cadre de la spécialisation pour laquelle il comptait postuler en juin. Ce mini jury était très décisif pour la spécialisation au DES (Diplôme d’Etudes Spécialisées). Après le mini jury, il fallait introduire une candidature au DES auprès du Président de la spécialisation choisie par le candidat.

A l’issue de cette procédure, Josiane a été acceptée en Chirurgie maxillo-faciale (chirurgie du visage) et en Chirurgie générale, ses deux options. Elle a, par la même occasion, obtenu son diplôme de Docteur en médecine.

En septembre 2003, elle a repris les cours mais cette fois-ci dans le cadre de la spécialisation en maxillo-faciale. A la question de savoir pourquoi elle a choisi cette spécialisation et pas une autre, elle répond « parce que je suis plutôt douée des mains, j’aime la salle d’opération mais, je connais mes limites. Je n’aurais pas tenu en chirurgie générale, la maxillo-faciale me paraît donc plus soft que la générale. » Pour information, cette spécialisation dure 7 ans dont 3 années de dentisterie obligatoires.

5 Replies to “(7) Mes études de médecine à Namur et à Bruxelles (Belgique)

  1. Excellent post. I was checking continuously this blog and I am impressed!

    Extremely useful info specially the last part 🙂 I care for such
    info much. I was seeking this particular info for
    a long time. Thank you and best of luck.

  2. Does your blog have a contact page? I’m having a tough time locating it but, I’d like to shoot
    you an email. I’ve got some suggestions for your
    blog you might be interested in hearing. Either way, great website and I look forward to seeing it improve over time.

  3. Hi there, You’ve done an incredible job. I will definitely digg it and personally suggest to my friends.

    I am sure they’ll be benefited from this web site.

  4. Ahaa, its fastidious conversation concerning this post at this place at this weblog, I have read all that,
    so now me also commenting here.

  5. Great blog! Do you have any recommendations for aspiring writers?
    I’m hoping to start my own blog soon but I’m a little lost on everything.
    Would you recommend starting with a free platform like WordPress or go for a paid option? There are so many options out
    there that I’m completely overwhelmed .. Any tips? Cheers!

Leave a Reply

Your email address will not be published.