Belgique – L’étudiant camerounais en polytechnique reste détenu

L’étudiant camerounais en polytechnique reste détenu

La chambre du conseil a ordonné mercredi soir la libération de l’étudiant camerounais de l’ULB, Rudy Nzimo, inscrit en 5e année de polytechnique à l’ULB, qui séjournait depuis vendredi au centre fermé pour étrangers en situation irrégulière de Merksplas.

Malgré que la chambre du conseil ait ordonné sa libération, le jeune homme de 27 ans sera maintenu en centre fermé en raison du fait qu’il ne possède pas les documents nécessaires pour entrer sur le territoire belge, estime l’Office des étrangers. Selon l’avocat de Rudy Nzimo, ce dernier avait été conduit mercredi après-midi, suite à sa comparution devant la chambre du conseil de Bruxelles, de retour au centre de Merkplas, dans une chambre d’isolement en vue d’être rapatrié jeudi matin à 6H00.

Rudy Nzimo avait été arrêté par la police le lundi 6 avril à Brussels Airport et avait passé quatre jours à l’INAD, un centre de détention temporaire, situé dans les bâtiments de l’aéroport de Bruxelles, avant d’être transféré à Merksplas. La police et l’Office des étrangers soutiennent que la carte d’identité camerounaise présentée par le jeune homme n’est pas celle de l’étudiant. "Nous sommes dans une impasse. La chambre du conseil ordonne la libération de l’étudiant mais le conseil du contentieux des étrangers estime que la décision de l’Office des étrangers de le refouler est suffisamment motivée. Dans le passé, on plaçait dans ce cas les personnes dans un centre de transit mais cela a été considéré comme contraire aux droits de l’homme", a indiqué une porte-parole de l’Office des étrangers. Pour les autorités, la photographie d’identité ne ressemble pas au visage de l’étudiant et les empreintes digitales figurant sur la carte d’identité camerounaise diffèrent de celles de Rudy Nzimo. Les autorités belges ne nient pas que Rudy Nzimo est inscrit comme étudiant à l’ULB, mais elles considèrent qu’il est en possession de faux papiers.

Pour les proches de l’étudiant, la photographie de la carte d’identité ne ressemble plus à l’étudiant de 27 ans car ce dernier a pris du poids et a changé physiquement. L’authenticité de la carte d’identité a été confirmée par l’ambassade du Cameroun. Du côté de l’ULB, on confirme que l’étudiant est inscrit en 5e année de polytechnique. "Sur quels éléments sérieux et scientifiques se base l’Office des étrangers pour conclure que ni la photo ni les empreintes de mon client ne correspondent à celles de sa carte d’identité. Nous n’avons pas pu consulter le dossier. Même en chambre du conseil, nous ne pouvons pas avoir de copie. Et nous ne pouvons même pas demander une contre-expertise car les experts ne peuvent pas entrer dans un centre fermé", a réagi mercredi l’avocat de l’étudiant, Me Hugues Dotreppe.

Le conseil de l’étudiant a l’impression que l’Office des étrangers s’acharne contre son client. "Je suis abasourdi par cette situation. On ne nous donne aucune explication. On peut commencer à ce stade à parler d’acharnement à partir du moment où l’Office des étrangers ne respecte plus l’Etat de droit. On tente de le faire expulser alors qu’une ordonnance du tribunal de première instance interdit toute expulsion", a indiqué Me Dotreppe, avant d’avoir pris connaissance de l’ordonnance de la chambre du conseil.

L’avocat de l’étudiant a déposé deux recours contre les décisions de l’Office des étrangers d’enfermer et d’expulser son client. Il a été débouté il y a une semaine par le Conseil du contentieux des étrangers. La chambre du conseil devait examiner ce mercredi la légalité de la détention de l’étudiant. "Nous disposons de 30 jours pour introduire un recours contre la décision du conseil du contentieux. Mais notre priorité est de maintenir Rudy Nzimo en Belgique pour qu’il puisse faire valoir ses droits. Vu l’urgence de la situation, le fond du dossier est actuellement plus secondaire. Puisque l’Office des étrangers soupçonne mon client de faux et usage de faux, le dossier devrait être traité au pénal et cela prendrait trop de temps", a conclu l’avocat de l’étudiant.

Source: http://www.rtlinfo.be
15 avril 09

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *