Bénin – Pour les classes préparatoires de l’Estb de Bénin Télécoms

Pour les classes préparatoires de l’Estb de Bénin Télécoms : Le Dg Patrick Bénon stimule les jeunes bacheliers

Par une séance d’échanges sur fond d’amples explications au sujet du changement de dénomination du Centre de formation professionnelle des Ptt au Bénin (Cfp-Pt), qui devient désormais l’Ecole supérieure des télécommunications (Estb), le Dg de Bénin Télécoms a, non seulement informer les jeunes bacheliers des séries scientifiques par rapport aux tenants et aboutissants de cette école, mais surtout les stimuler à y venir massivement se faire former. Pour mieux les édifier à l’occasion, il avait à ses côtés, le conseiller technique aux Tic du ministre de la communication répondant au nom de Nicolas Thon. C’était dans la journée du mercredi dernier dans les locaux de la Direction générale de Bénin Télécoms à Ganhi.

A vrai dire, cette séance a pour quintessence d’édifier les jeunes bacheliers des séries scientifiques afin que nombre d’entre eux se décident, avec l’accord de leurs parents, de s’essayer aux classes préparatoires de l’Estb. Elles donnent accès aux grandes écoles d’ingénieur ouvertes par Bénin Télécoms et son centre de formation Cfp-Pt. On parle en terme technique de Prépa-Ing. En effet, selon les explications du Dg Patrick Bénon, le Prepa-Ing qui ouvre ses portes aux étudiants excellents dans les matières scientifiques dès la rentrée prochaine est un cycle préparatoire qui donne accès aux grandes écoles d’ingénieur soit du Bénin soit de l’étranger. Il suffit d’avoir une solide culture scientifique que ce soit en mathématiques, physique, techniques tant en science d’ingénieur pour prétendre, à travers un test rigoureux de sélection, y aller. Y parvenir est un gage pour s’assurer les meilleures chances de réussite aux concours d’entrée aux grandes écoles scientifiques qui forment aux métiers des télécommunications.

Cela passe évidemment par la capacité à résoudre en temps limité des épreuves difficiles à l’écrit comme à l’oral. Ainsi, les connaissances technique, économique, social et humain sont acquises pendant le cycle d’ingénieur qui dure 3 ans. Dans la perspective de donner corps à la vision du Dr Boni Yayi de faire du Bénin le quartier numérique de l’Afrique, les responsables de Bénin Télécoms, de concert avec le ministère de tutelle, a pensé à la création de cette école. On peut déjà retenir que Estb est une école répondant aux standards internationaux mais qui intègre surtout les spécificités nationale et régionale. A preuve, dans les programmes d’enseignement, il est prévu des cours d’éducation civique et autres. L’initiative tiendra grandement compte des réalités sociolinguistiques de la sous-région. D’où la maîtrise de la langue anglaise. Cette considération, le moment venu, sera traduite en acte concret par le truchement des sorties pédagogiques vers les pays anglophones.

A tout ceci vient s’ajouter les stages pratiques pour lesquelles les étudiants qui auront réussi à intégrer l’école seront rodés. A noter que Prépa-Ing intègre le système Lmd avec pour équivalence la L2 science de l’ingénieur. L’autre possibilité aussi en terme d’équivalence, c’est que les étudiants titulaires de ce diplôme peuvent bénéficier d’une équivalence Deug ou L1 ou encore L2 de l’université. A partir de ce moment, ils peuvent passer des examens sur le campus ou dans les universités béninoises en général.A la question de savoir à combien s’élève le coût de la formation pendant toute la durée des classes préparatoires, le Dg estime, sans aller trop dans les détails, que la scolarité répondra à coût sûr aux tarifs en vigueur étant donné qu’elle fonctionnera à la manière d’une école privée. Patrick Bénon comme pour stimuler davantage ces jeunes à y venir, il a raconté l’anecdote liée à sa propre expérience. Il est important de savoir aussi que la formation aura-t-elle pour cadre les locaux du Centre de formation professionnelle des télécommunications de Bénin Télécoms sis à Akpakpa à Cotonou. Pour plus d’informations, le Dg invite ceux qui sont intéressés à visiter le site Internet www.Prepa-ing.com. Le jeu en vaut la chandelle si l’on sait que les métiers liés aux Tic en général sont porteurs d’avenir, a fait comprendre Nicolas Thon, le Ct/Tic du ministre Adadja au cours de cette rencontre.

Ishola DJIGUIN
28/08/2009
Source: http://www.nouvellesmutations.com

Leave a Reply

Your email address will not be published.