Burkina-Faso – Un censeur gifle une élève: Le père porte plainte

Un censeur gifle une élève: Le père porte plainte

Elève en classe de 1re A dans un établissement secondaire sis à Zogona, (à Ouagadougou), Zouetounou Nama a reçu le vendredi 20 février 2009, des gifles du censeur de son école. La jeune fille, comme mentionné sur son carnet de santé, souffre d’un traumatisme et a mal au tympan. Les faits sont suffisamment graves et le père de cette élève, Mamadou Nama, entend porter plainte à la police après des échanges avec la directrice de l’école. Tout serait parti d’une altercation entre cette fille et une autre élève qui en sont venues aux mains.

Ainsi, le proviseur décide de les entendre en présence du censeur. La situation s’envenime quand l’autre fille, la nièce d’un fondateur de plusieurs établissements, exige que Mlle Nama prenne la première, la parole. "Ma fille a tout suite refusé.

Elle a été traitée d’insolente et c’est ainsi que tout le reste est arrivé …", nous a raconté le mardi 24 février 2009, le vieux Nama, très en colère. Il pense à une séquestration de sa fille avec la complicité du vigile qui ne lui aurait pas porté secours, malgré ses cris. "Pour moi, le proviseur et le censeur, sont disqualifiés pour toute négociation.

Ils ne sont pas dignes d’éduquer nos enfants…", a-t-il poursuivi, tout en relevant qu’il s’agit de coups volontaires sur une jeune fille impuissante. Il n’admet pas que sa fille ait pu prononcer certains mots si ce n’est qu’elle a été poussée à l’extrême par ses interlocuteurs entre quatre murs, en cette soirée là.

Philippe BAMA

Le Pays
26/02/09

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *