Burundi : la Bourse ou la vie… d’expatrié

Burundi : la Bourse ou la vie… d’expatrié

Le Burundi a trouvé comment colmater la fuite des cerveaux. Par la menace. Le pays entend désormais faire rembourser ceux qui ont bénéficié d’une bourse d’études mais qui se sont expatriés. Tous les boursiers d’État depuis les années 80 sont concernés. Si la mesure semble radicale, elle est motivée par l’urgence budgétaire. En effet, une enquête gouvernementale réalisée en 2003 montre que la formation d’un docteur coûte à l’État et aux parents un minimum de 65 000 dollars. Pour une centaine de médecins qui ne rentreraient pas au pays, 6,5 millions de dollars – soit plus de 10 fois le budget annuel de l’enseignement primaire – seraient ainsi « perdus ».

Le 12/08/2007, par Anne BATE
http://www.terra-economica.info

Leave a Reply

Your email address will not be published.