Cameroun – Journées professionnelles : L’Esstic présente son nouveau visage

Journées professionnelles : L’Esstic présente son nouveau visage

La cérémonie d’ouverture de « Pleins feux sur l’Esstic » a eu lieu hier au campus de Ngoa Ekelle, à Yaoundé.

«Pleins feux sur l’Esstic ». Zoom sur le plus beau métier du monde. La 2è édition des journées professionnelles de l’Ecole supérieure des sciences et techniques de l’information et de la communication a été lancée hier à l’amphithéâtre 700 de l’université de Yaoundé I. Selon le recteur de l’université de Yaoundé II, le Pr. Jean Tabi Manga, il s’agit d’une excellente opportunité pour cette école de s’ouvrir à un public plus large, plus précisément au monde professionnel pour conforter sa place de leader de la communication et de l’information dans notre pays et dans la sous-région. Dans son allocution, le directeur de l’Esstic, Laurent Charles Boyomo Assala a été clair : « C’est l’occasion pour nous de présenter notre nouveau visage à l’opinion camerounaise, d’assumer notre mission de communication, de mieux offrir aux étudiants de l’Esstic de rencontrer les milieux professionnels, d’observer cette nouvelle philosophie de l’Esstic ». Pendant trois jours et devant des professionnels de la communication et des entreprises de différents secteurs, les étudiants de l’Esstic mis en situation professionnelle vont démontrer tout leur savoir-faire au travers d’ateliers de travail, de stands d’exposition et de plusieurs autres activités.

La cérémonie d’ouverture a drainé du beau monde. Les enseignants et les élèves de nombreux établissements scolaires de la ville ont répondu présent. Et devant les représentants des ministres de la Communication et de l’Enseignement supérieur, les objectifs de cette 2è rencontre ont été dévoilés : favoriser l’insertion professionnelle des étudiants, accroître la notoriété de l’Esstic, se rapprocher davantage des partenaires de l’école, mettre à la disposition du public les différentes offres de formation proposées par l’institution. Les innovations ne sont pas en reste. Des ateliers thématiques, une sorte de plate forme d’échange et de discussion sur la pratique des métiers de la communication ont intéressé le public. Toujours dans ce chapitre, des étudiants en situation professionnelle étaient prêts à répondre à toutes les préoccupations exprimées par les entreprises en matière de communication. Le concert de musique de demain et la sortie solennelle des diplômés de l’Esstic viendront clôturer les activités. Trois ans après, selon un étudiant de l’école, on peut dire que les innovations ont été faites pour rendre encore plus enrichissant les échanges et donner un écho plus fort à l’événement.

Marthe BASSOMO BIKOE
[26/03/2009]
http://www.cameroon-tribune.net

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *