Centrafrique – Bilan mitigé pour la rentrée scolaire 2009-2010

Centrafrique – Bilan mitigé pour la rentrée scolaire 2009-2010

Bangui, 22 septembre 09. (ACA) – La rentrée académique 2009 – 2010 a démarré, mardi 22 septembre 2009, avec des fortunes diverses pour les établissements publics de l’enseignement fondamental I et II (primaire et secondaire) à Bangui, a constaté un journaliste de l’Acap.

« C’est une déception, peu d’enfants se sont présentés ce matin, alors que tous les enseignants ont répondu présents à leur poste », a déploré le directeur de l’Ecole Lakouanga, M. André Gollo.

« J’ai demandé à mes collaborateurs de faire l’état de présence par niveau, au niveau de la classe cours préparatoire (CP) 4 élèves qui sont présents ce matin, au cours élémentaire première année (CE I), ils sont 11, au CE II ils sont 2, au cours moyen première année CM I ils sont 4, au CM II ils sont 8 », a relevé Gollo.

« Malgré que la concession et les salles de classe sont nettoyées, ainsi que les listes sont prêtes, mais on ne sait pas pour quelle raison les enfants ne sont pas présents ce matin à cette rentrée déclarée officielle », a-t-il dit, avant d’inviter les parents à "libérer les enfants ou bien les forcer pour que demain la rentrée des classes soit effective comme dans les autres établissements ».

Dans le secondaire, les proviseurs du lycée Marie Jeanne Caron et du lycée des Martyrs ont indiqué que la rentrée scolaire 2009 – 2010 était effective dans leur établissement respectif.

« Nous avons commencé par les préparatifs, le nettoyage de la concession, ce matin les enfants sont venus massivement assister au lever des couleurs », a précisé le proviseur du lycée Marie Jeanne Caron, M. Anne Yindoua.

« Les emplois du temps et les listes sont affichés, il faut le temps de relever et de vérifier les listes, où ils sont orientés, donc c’est à partir de demain qu’ils peuvent entrer tranquillement dans leur classe et prendre les cours», a-t-il indiqué.

Le proviseur du lycée des Martyrs, M. Jean-Paul Ovéné, a pour sa part affirmé que les professeurs sont en place, et les surveillants généraux (une vingtaine) étaient prêts ce matin.

« Le plan de travail, ce sont les instructions ministérielles que le département nous a données, et nous ne pouvons pas passer à côté, nous allons mettre les enfants au travail, et appliquer le programme pédagogique défini par l’inspection générale de l’Education Nationale », a précisé M. Ovéné.

« L’objectif premier est l’amélioration de la scolarisation, car tout enfant en âge doit être scolarisé, et doit se trouver en présence d’un maître bien formé, dans une salle de classe équipée, avec des manuels scolaires et fournitures adaptées, telle est la définition de l’éducation pour tous à laquelle nous devons aboutir en 2020 », a déclaré, dans une déclaration solennelle lundi 21 septembre 2009, à Bangui, le ministre de l’Education Nationale, M. Ambroise Zawa.

« Nous devons offrir à tous les acteurs de l’Education des conditions matérielles satisfaisantes et adaptées pour la mise œuvre de la stratégie nationale du secteur de l’Education », a-t-il également souligné, demandant en retour aux inspecteurs d’académie d’ "attacher la plus haute importance à la lutte contre la violence à l’école ».

Pour sa part, le ministre d’Etat aux Transports, le lieutenant-colonel Parfait Anicet M’bay, s’est également adressé aux parents d’élève pour les inviter à redoubler de vigilance en matière de sécurité routière afin d’éviter les nombreux accidents de circulation qui compromettent la scolarité des élèves.

Mardi 22 Septembre 2009
F. Biongo/ACAP
Source: http://www.acap-cf.info

Leave a Reply

Your email address will not be published.