Centrafrique : Inauguration d’une salle des Nations Unies à la Bibliothèque de l’Univ

Centrafrique : Inauguration d’une salle des Nations Unies à la Bibliothèque de l’Université de Bangui

Bangui, 24 oct. (ACAP)-Le recteur de l’Université de Bangui, le professeur Gustave Bobossi Sérengbé, a inauguré, samedi 24 octobre 2009, deux salles de documentation à la Bibliothèque de l’Université de Bangui baptisées salles des Nations Unies, en présence de Mme Anne Marie Cluckers, la directrice Pays du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD).

D’un coût total de 6 millions de F CFA, ces salles sont dotées d’un photocopieur multi fonctions de grande capacité et d’un espace de lecture.

Elles contiennent plus de six mille documents couvrant les différents domaines d’intervention de toutes les agences du système des Nations Unies, entre autres la lutte contre la pauvreté, la bonne gouvernance, la santé, l’émancipation de la femme.

Selon Mme Anne Marie Cluckers, cet espace est la première porte d’entrée à l’Université de Bangui des agences du système des Nations Unies.

« L’Université de Bangui ne dispose pas d’informations suffisantes sur le rôle et les actions que mènent les agences du système des Nations Unies en République centrafricaine », a-t-elle fait remarquer Mme.

« Nous avons pris connaissance des difficultés que connaît l’Université de Bangui, notamment le manque d’outils didactiques et de documentations », a-t-elle également reconnu, ajoutant être sûre que "les agences des Nations Unies auront à cœur les difficultés que connaît la bibliothèque universitaire de Bangui et vont continuer à alimenter cet espace documentaire ».

« Avec l’accélération du savoir, de la science, la masse des informations et l’universalisation des problèmes modernes dans le temps et l’espace, il devient impérieux pour notre bibliothèque universitaire d’organiser le champ de ces précieux instruments de diffusion d’informations, de documentation et de communication en les hissant au niveau d’une science, d’une théorie, d’une méthode et d’une organisation rationnelle d’un management », a souligné le professeur Bobossi.

Il a également déclaré que dans un monde en perpétuelle évolution les hommes d’affaires, les spécialistes des divers branches de la technologie, les comptables, les enseignants ou simplement les diplômés qui exercent certaines activités ont besoins d’élargir constamment le champ de leurs connaissances sous peine de s’enliser dans la routine en l’espace de quelques années.

Samedi 24 Octobre 2009 – 14:49
Basile Rébéné /ACAP
Source: http://www.acap-cf.info

Leave a Reply

Your email address will not be published.