Gabon – Manifestation des étudiants à l’université Omar Bongo de Libreville

Manifestation des étudiants à l’université Omar Bongo de Libreville

Les étudiants de l’Université Omar Bongo (UOB) de Libreville ont érigé des barricades mercredi sur le boulevard Léon Mba, une voie publique qui passe devant l’institution universitaire, pour réclamer notamment le paiement de la bourse, a constaté APA.

Des grappes d’étudiants bruyants et excités étaient massés devant l’entrée principale de l’Université et le long de la barrière d’enceinte de l’institution. D’autres brûlaient des pneus sur la voie publique, empêchant la circulation sur l’une des principales artères de la capitale gabonaise qui relie plusieurs quartiers de la ville.

Un étudiant en licence d’histoire et archéologie, membre du collectif des « étudiants conscients», a indiqué à APA que la manifestation a été organisée pour protester notamment contre le retard enregistré dans le paiement des bourses et les mauvaises conditions de restauration.

«La goutte d’eau qui a fait déborder le vase, c’est le paiement des bourses. Depuis pratiquement deux à trois mois, certains étudiants n’ont pas perçu leurs bourses. Une rumeur court que le paiement de la bourse ne sera plus mensuel mais trimestriel», a expliqué l’étudiant.

«Nous revendiquons aussi le deuxième repas. Depuis le mois d’avril, une nouvelle batterie de cuisine devait être livré pour que les étudiants puissent avoir deux repas par jour, mais jusqu’à présent cette batterie n’est toujours pas disponible», a-t-il dit.

Les étudiants, qui sont obligés de se contenter d’un seul repas par jour, réclament aussi la reprise des activités du Comité de la vie estudiantine (CVE) interrompues depuis trois ans et l’élection des membres de la maison des étudiants.

Les étudiants ont estimé que leur présence massive sur la voie publique, bien qu’illégale, était la stratégie la mieux indiquée pour se faire entendre par les pouvoirs publics.

Depuis 1990, il ne se passe plus une seule année sans que l’UOB, la première université du Gabon, ne soit secouée par un mouvement de grève des étudiants ou des enseignants.

Cette institution, créée en 1971, enregistre chaque année une hausse de ses effectifs qui se situent actuellement à près de 10.000 étudiants.

La manifestation des étudiants survient dans un contexte de profond malaise social dans plusieurs secteurs d’activités au Gabon, marquée notamment par la grève illimitée des personnels de la santé qui paralyse depuis bientôt un mois les hôpitaux et autres structures de soins de santé.

Source : Agence de Presse Africaine
11-02-2009 (APA)

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *