La rentree scolaire 2008/2009 prevue dimanche en Libye

Tripoli, Libye (PANA) – Les écoliers libyens des cycles
d’enseignement moyen et de base reprendront dimanche prochain
le chemin des classes au titre de l’année académique 2008/2009
avec, en toile de fond, la poursuite de la réforme du système
éducatif du pays.

Selon des sources proches du comité populaire général libyen de
l’enseignement de nouveaux programmes basés sur la participation
de l’élève et l’interaction seront appliqués à partir de cette
année scolaire, aux matières des sciences naturelles et
mathématiques. Les examens se feront désormais par un système
électronique.

Les mêmes sources ajoutent que toutes les dispositions ont été
prises pour la réussite de l’actuelle année scolaire et que tous
les besoins en équipements des salles, laboratoires et en manuels
scolaires en plus d’un nombre suffisant d’enseignants, ont été
assurés.

D’importantes modifications portant tant sur l’emploi du temps
que sur l’organisation et le contenu des matières d’enseignement
ont, rappelle-t-on, été introduites ces dernières années au
niveau de l’enseignement de base et moyen en Libye.

Ainsi, sur le plan des jours d’études, ils ont été reporté au
nombre de cinq du dimanche au jeudi avec vendredi et samedi comme
jours de repos hebdomadaires alors qu’au niveau pédagogique, les
modifications ont porté sur l’élimination des éléments redondants
dans les programmes ainsi que les matières jugées inadéquates
avec l’âge de l’apprenant.

Le nombre d’heures d’études pour l’enseignement de base incluant
le primaire et le moyen est de 24 heures par semaine pour les
élèves du primaire et environ 30 heures pour l’enseignement
moyen, alors que pour le cycle secondaire cette durée se situe
entre 32 et 35 heures.

En ce qui concerne la répartition des matières sur les cycles de
l’enseignement de base, le tiers des matières réservées aux
apprenants des premières, deuxièmes et troisièmes années est
consacré aux matières d’activités qui sont axées sur la musique,
le sport, les arts, la langue arabe, l’éducation religieuse et le
calcul tandis que l’enseignement de la langue anglaise et
l’informatique a été limité aux classes de 5ème et 6ème
primaires.

A noter également le retour depuis l’année dernière de
l’enseignement du français qui sera dispensé dans une première
phase dans quelques écoles avant d’être généralisé
progressivement sur l’ensemble des établissements scolaires
dans le pays.

Au niveau de l’équipement didactique, le département de
l’éducation a installé 1150 laboratoires pour les matières
scientifiques dans les cycles d’enseignement de base, primaire
et moyen. Le laboratoire combine les filières de chimie,
de physique et de biologie.

D’autres nouvelles modifications ont été apportées au niveau de
la structure des lycées secondaires spécialisés dont les filières
ont été réduites à six, à savoir les sciences biologiques, les
sciences fondamentales, les sciences d’ingénierie, les sciences
sociales, les langues et les sciences économiques. La durée
d’étude au lycée a été fixée à 3 ans au lieu de 4 ans
précédemment.

Le programme de l’enseignement au lycée est, quant à lui, réparti
en 3 catégories: les matières de spécialisation, les matières
d’appui aux matières de spécialisation et les matières de culture
générale.

La note minimale de réussite dans les matières de spécialisation
a été fixée à 50 pour cent alors que pour les matières d’appui,
il faut avoir 40 pour cent tandis que pour les matières de
culture générale l’évaluation repose sur le degré de
participation de l’élève en classe (contrôle continu) sans examen
direct.

On rappelle que l’éducation est gratuite du primaire à
l’université pour les citoyens libyens tout comme le sont les
fournitures scolaires dans les premiers cycles d’étude.