Le directeur général du 2iE, Paul Giniès, décoré

Le directeur général du 2iE, Paul Giniès, décoré

Le directeur général de l’Institut international d’ingénierie, de l’eau et de l’environnement (2iE), Paul Giniès, a été décoré le vendredi 12 février 2010. C’est devant un parterre d’amis et de connaissances que le directeur général des 2iE a reçu sa médaille de chevalier de l’Ordre national du mérite de l’Etat français.

Corps diplomatique, membres du gouvernement burkinabè, amis, connaissances et collègues français, c’est le monde venu saluer les mérites du directeur général de l’Institut international d’ingénierie, de l’eau et de l’environnement (2iE), Paul Giniès.

En effet, M. Paul Giniès a été fait chevalier de l’Ordre national du mérite français par l’ambassadeur de France, François Goldblatt, le vendredi 12 février 2010. Cette médaille, selon l’ambassadeur Goldblatt, est venu couronner les efforts d’un quart de siècle “d’un monument de la coopération française” en Afrique.

Diplômé de l’Ecole nationale d’ingénierie de France, Paul Giniès a travaillé dans plusieurs pays africains dans le domaine de l’agriculture, de la sécurité alimentaire et de la coopération. Fort de son expérience acquise au fil de son parcours en Afrique, Paul Giniès se verra confier les rênes de l’Institut international d’ingénierie, de l’eau et de l’environnement sis à Ouagadougou (2iE) en 2004.

Selon le diplomate français, François Goldblatt, Paul Giniès est venu trouver cette école dans une léthargie sans précédent. Mais cet ingénieur de formation, à travers son ambition et son abnégation au travail, a insufflé, selon l’ambassadeur, une nouvelle dynamique à cet institut avec de nombreuses réformes. Il s’agit de l’introduction du système LMD et de l’anglais dans la formation, l’augmentation de la capacité d’accueil de l’école, la redynamisation du personnel, etc.

L’ambassadeur François Goldblatt, a indiqué que les résultats de toutes ces réformes sont aujourd’hui visibles. “Cela a permis au 2iE d’avoir une notoriété international et d’être un pôle d’excellence dans l’espace CEDEAO.

La plupart des diplômés de cette école obtiennent du travail dans les différentes institutions et 12 % de ces diplômés créent leurs propres entreprises”, a souligné le diplomate français.

En reconnaissance de ces mérites du directeur général du 2iE, Paul Giniès, que la France a décidé de lui décerner la médaille de chevalier de l’Ordre national du mérite français. Paul Giniès, visiblement très ému, a montré sa satisfaction après la réception de cette médaille. Une médaille, qu’il partage, selon lui, avec son épouse Nicole Giniès qui a su lui donner le courage et l’ambition dans le travail.

“On dit toujours que derrière un grand homme se trouve une femme… Mais moi, je dirai le contraire. Nicole comme le petit cheval blanc n’est jamais derrière, elle est toujours à côté de moi et bien souvent devant”, a affirmé le directeur général du 2iE, Paul Giniès.

Il a remercié les autorités françaises et burkinabè pour leur assistance qui lui a permis d’enregistrer les résultats couronnés par la médaille. M. Giniès a, en outre, reconnu : “L’Afrique a tout à gagner à se débarrasser des complexes qui handicapent ses immenses capacités d’initiatives”.

Cette cérémonie de décoration a connu la présence de certains membres du gouvernement, le ministre de la Culture, du Tourisme et de la Communication, Filippe Savadogo, celui des Enseignements supérieur, secondaire et de la Recherche scientifique, Joseph Paré, du président de l’Université de Ouagadougou, Jean Couldiaty et du Larlé Naaba Tigré.

Lassané Osée OUEDRAOGO

Source: Sidwaya
16 février 2010

Leave a Reply

Your email address will not be published.