Littérature – Kossi Efoui, seul finaliste africain au Prix des 5 continents

Le Togolais Kossi Efoui, seul finaliste africain au Prix des cinq continents

APA – Dakar (Sénégal) Le Togolais Kossi Efoui auteur du livre ‘’Solo d’un revenant’’ est le seul finaliste africain au Prix des cinq continents organisé par la Francophonie et dont le lauréat sera connu le 28 septembre prochain à Paris, a appris APA samedi de source sûre.

Parmi les 93 auteurs ressortissants de 29 pays qui avaient présentés leurs ouvrages pour ce concours, le jury n’a retenu que cette production littéraire africaine sur les 10 qui seront en compétition finale.

L’auteur de ‘’Solo d’un revenant’’ fut en 2002 Grand Prix littéraire de l’Afrique Noire de l’Association des Ecrivains de Langue Française (ADELF), pour son roman ‘’La Fabrique de cérémonies’’, paru aux éditions du Seuil, 2001.

Romancier, nouvelliste et dramaturge, il est l’auteur d’une œuvre qui a su intégrer à son imaginaire la réalité environnante de son exil.

Dans son univers littéraire, fragile, peuplé d’incertitudes et de doutes, «il fait volon­tiers intervenir ses interrogations sur l’écriture, sur la force et le pouvoir des mots, sur les libertés et les devoirs de l’écrivain ».

A travers ses personnages, tendres et burlesques, pittoresques et graves, dont les dérèglements sont les signes extérieurs d’un immense désarroi, il nous adresse une carte postale universelle qui, pour n’exister que dans l’imaginaire fécond de son créa­teur, n’en appelle pas moins à notre monde quotidien, à ses démesures, à ses inso­lences et à ses turpitudes» indique à son sujet, une note de presse.

Né en 1962 à Anfoin, Kossi Efoui est titulaire d’une maîtrise de philosophie obtenue à l’Université du Bénin (Togo). Sa participation au mouve ment étudiant des années 1980, durement réprimé par le régime, l’a conduit à se réfugier en France.

En 1989, il reçoit le Grand Prix Tchicaya U Tam’si du Concours théâtral inter africain pour sa pièce Le Carrefour, le Prix du Nouveau Talent Radio de la SACD en 1993, la Bourse de la Création du Centre National du Livre en 1996.

Mais c’est le Grand prix littéraire de l’Afrique Noire 2002 pour La ‘’Fabrique des céré­monies’’, son deuxième roman publié en 2001 au Seuil, qui le consacre auprès du grand public comme une des grandes voix de la littérature africaine contemporaine.

En 2008, ce prix avait été décerné au Franco-​Tunisien, Hubert Had dad.

La sélection pour l’édition 2009 a été effectuée par quatre comités de lecture que sont : l’Association du Prix du Jeune écrivain francophone (Muret, France), l’Association des écrivains du Sénégal, le Collectif d’écrivains de Lanaudière (Canada-​Québec) et l’Association «Entrez lire» (Bruxelles, Belgique).

Le lauréat recevra son prix le 24 octobre 2009 à Beyrouth, la capitale libanaise décla­rée à cet effet capitale du livre pour l’année 2009.

Le vainqueur recevra dans ce cadre une bourse d’une valeur de dix mille Euros (envi­ron 6,5 millions de Franc Cfa).

Créé par l’Organisation internationale de la Francophonie, le Prix des cinq continents récompense chaque année un talent litté raire reflétant l’expression de la diversité culturelle et éditoriale de la langue française.

Il consacre un roman d’un écrivain témoignant d’une expérience culturelle spécifique enrichissante.

15/08/2009
Source: APA

Leave a Reply

Your email address will not be published.