Madagascar – L’après-bac: Suivez le guide des études universitaires

L’après-bac: Suivez le guide des études universitaires

L’après-bac demeure un vrai casse-tête pour les nouveaux bacheliers. Des salons s’ouvrent actuellement pour suggérer des idées aux intéressés. Ceux-là doivent choisir la filière adéquate.

Acquérir le baccalauréat apparaît comme un parcours de combattant. Mais trouver sa voie et choisir la bonne après est une autre paire de manches. Mija, âgée de 16 ans, a ainsi passé des jours à réfléchir sur la filière qui lui va le mieux. Ayant obtenu le diplôme de baccalauréat série D, il a du mal à trouver le bon pied.

«J’hésite entre aller dans une université privée et l’université d’Ankatso. Chacune a ses avantages et incovénients. Pour ne citer que le coût des études dans le privé. L’université coûte moins cher et délivre des diplômes reconnus. En plus, je peux bénéficier d’une allocation de bourse chaque mois. Mais ce qui m’inquiète, c’est la vie estudiante. La grève est toujours au rendez-vous à l’université », souligne Mija.

Titulaire d’un diplôme de baccalauréat série D, il peut s’inscrire dans plusieurs facultés à l’Université d’Antananarivo. Pour ne citer que la faculté de Droit, de gestion, d’économie et de sociologie (DEGS) dont les modalités d’entrée se font par voie de concours.

Embarras du choix
La faculté de Médecine peut être aussi une autre option pour Mija. Les nouveaux entrants sont testés par une sélection de dossier. C’est en deuxième année qu’ils passent un concours.

L’Université d’Antananarivo dispose aussi d’une Ecole supérieure en sciences agronomiques, qui offre des filières intéressantes pour les bacheliers de la série D. Mija peut aussi tenter sa chance auprès de l’Ecole supérieure polytechnique de Vontovorona s’il est fort en maths et physique. Ces deux grandes écoles sont les seules qui forment des ingénieurs dans les établissements supérieurs publics.

La faculté des Sciences peut être aussi un autre choix où divers départements offrent des formations en vue de l’obtention d’un diplôme allant jusqu’au niveau du troisième cycle.

A part cela, la faculté des Lettres peut être une autre option pour Mija, même si elle offre des formations destinées aux littéraires, avec des départements d’études de langue lesquels dispensent des diplômes reconnus à partir d’une licence es lettres.

Les inscriptions à l’Université d’Ankatso doivent être précedées d’un concours d’entrée dont le coût peut s’élever à Ar 20 000. Les inscriptions varient entre Ar 30 000 à Ar 40 000 selon le cycle.

Les établissements supérieurs privés offrent de même des formations variées, selon les tendances actuelles. Ils constituent un tremplin de l’après-bac, vu que seuls 25 % des bacheliers sont reçus dans les universités publiques.

Mais les bacheliers doivent se pencher sur les problèmes d’homologation et d’agrément. Un autre souci majeur des bacheliers est la reconnaissance du diplôme. Seuls 22 sur les 400 établissements supérieurs privés sont homologués par le ministère de l’Education nationale.

Fanja Saholiarisoa
Date : 10-10-2009
Source: http://www.lexpressmada.com/

4 Replies to “Madagascar – L’après-bac: Suivez le guide des études universitaires

  1. Bonjour, je voudrais savoir : quels sont les débouchés (emploies) les plus prometteurs pour un étudiant en télécommunication? et en génie industrielle?
    🙂

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *