Madagascar – “Les non-bacheliers peuvent suivre des formatio

“Les non-bacheliers peuvent suivre des formations universitaires”
Source: http://www.lexpressmada.com
Questions à … Gaston Razafindrazaka
“Les non-bacheliers peuvent suivre des formations universitaires”
Le directeur du Conservatoire national des arts et métiers (Cnam) d’Antananarivo promet des études universitaires n’exigeant pas le baccalauréat.

Gaston Razafindrazaka
• Pourquoi le Cnam permet-il la poursuite des études universitaires sans le baccalauréat ?
Ce fait s’explique par la raison d’être du Cnam. Sa philosophie consiste à donner la chance aux personnes obligées de travailler malgré leur ambition d’aller loin dans les études. L’idée vient de l’abbé Grégoire, un clerc membre de l’assemblée constituante en France au cours du XVIIIème siècle. L’insuffisance en nombre des établissements d’enseignement supérieur publics, à l’époque, l’a convaincu à prendre la décision de fonder une université professionnelle, à savoir le Cnam. Celui-ci dispose de succursales à Antananarivo, à Mahajanga et à Toamasina.

• Pourriez-vous être plus claire ?
Même s’il est classé parmi les grandes écoles de France, le Cnam reçoit des apprenants non bacheliers. Cela est possible grâce aux critères de sélection des candidats, laquelle se fait par la validation des acquis. Les expériences professionnelles d’un candidat peuvent être prises en compte pour calibrer les unités d’enseignement proposées. Il est donc fort possible qu’un apprenant ne suive pas tous les modules requis pour l’obtention des diplômes universitaires. Je tiens à souligner que les diplômes délivrés par le Cnam sont notifiés par le ministère de l’Enseignement supérieur français. Ils sont reconnus en Europe, en Afrique, dans les pays scandinaves pour ne pas dire par le monde entier. Le Cnam applique le système Licence-master-doctorat.

• Le système de validation signifie-t-il que les acquis des apprenants sont capitalisés ?
C’est le principe même de la formation dispensée par le Cnam. Lorsqu’un apprenant a terminé avec succès une unité d’enseignement, une attestation lui est délivrée . Elle demeure valable à tout moment. Il en est de même lorsque le candidat a terminé une année. Il doit obtenir un certificat reconnu officiellement lui permettant de travailler tout de suite. Le Cnam dispose de quatre départements : Economie et gestion, Sciences du travail et de la société, Sciences et technologies de l’information et de la communication, et Sciences et techniques industriels. Son siège dans la capitale se trouve à la Maison des produits aux 67 ha.

• Comment se déroulent les formations ?
Comme le Cnam s’adresse aux personnes qui ne sont pas disponibles à plein temps, il applique le système d’enseignement à distance ou formation en ligne. L’utilisation des nouvelles technologies de l’information et de la communication y jouent un rôle primordial. Cette pratique présente des avantages particuliers. L’utilisation de l’internet permet aux apprenants d’avoir des contacts directs avec les enseignants à chaque fois qu’ils en ressentent le besoin. L’existence d’un forum permet de rattraper les cours ratés. Il en est de même les explications manquées.

• En quoi le Cnam diffère-t-il du Centre national de télé-enseignement de Madagascar (CNTMad) ?
Sa particularité réside au niveau des diplômes qu’il délivre. Ceux du CNTMad relèvent du ministère malgache. Tandis que le Cnam est de droit français et que ses diplômes sont reconnus mondialement. A cela s’ajoute son statut de grande école en France.

• Pouvez-vous parler du coût de la formation au Cnam ?
D’une manière générale, les frais de scolarisation appliqués par le Cnam à Madagascar sont de moindre coût par rapport à ceux pratiqués dans d’autres pays, comme la France. Pour le moment, la recherche de bénéfice n’est pas dans la philosophie de cette école. L’essentiel est de faire sortir le maximum possible de diplômés reconnus sur le plan international. Ce qui dément les rumeurs selon lesquelles il suffit de pouvoir payer les frais de scolarité pour obtenir un diplôme auprès de l’école. C’est faux ! L’organisation des examens relève de son siège à Paris. La correction des copies devront se faire en France. Les candidats de tous les pays où le Cnam est implanté sont testés par des sujets identiques.

Propos recueillis par

Teholy Martin
Date : 10-08-2006

One Reply to “Madagascar – “Les non-bacheliers peuvent suivre des formatio”

  1. Bonsoir,je souhaite avoir plus de détails et d’information sur l’école pour les inscriptions et autres informations importantes. Merci

Leave a Reply to RABODOARISOA ANDRIAMIHAJA Cathy Lauren Cancel reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *