Maroc – Création d’un centre maroco-coréen de formation

Création d’un centre maroco-coréen de formation

Une coopération en faveur de l’enseignement par les nouvelles technologies

Un centre maroco-coréen de formation en TICE (Technologies de l’Information et de la Communication dans l’Enseignement) vient de voir le jour à Rabat sous l’impulsion du partenariat scientifique et culturel entre la République de Corée et le Maroc.

Une réunion s’est tenue jeudi dernier afin de dresser un état des lieux du projet, ses objectifs et son état d’avancement. «Il est nécessaire par ces temps de crise, de renforcer les liens de coopération entre les pays. Le Royaume du Maroc est devenu pour nous un partenaire principal en matière de développement», a affirmé l’ambassadeur de Corée Joi Jai-Chui, ajoutant que depuis 2006, la Corée accordait annuellement environ 2,5 millions de dollars dans le but de réaliser des projets de développement au Maroc dans les domaines de l’informatique, la communication et la formation professionnelle. Le Centre maroco-coréen de formation en TICE a quant a lui bénéficié d’une enveloppe de 3 millions de dollars. Pour rappel, un protocole d’accord passé en juillet 2008 entre l’Agence coréenne de la Coopération Internationale (KOICA) et le département scolaire du ministère de l’Education nationale ainsi que celui de l’enseignement supérieur et le département de la Formation des cadres et de la Recherche scientifique avait permis de jeter les bases du projet de ce centre de formation destiné avant tout à réduire la fracture numérique au Maroc à travers l’expérience et l’expertise coréenne dans les domaines de l’information et de la technologie.

«Par son expérience, la Corée est consciente et soucieuse de partager son savoir-faire avec des pays tels que le Maroc et c’est dans cet esprit qu’elle a créé la KOICA, une agence spécialement dédiée à la coopération pour le développement,» s’est félicité l’ambassadeur de Corée. Ce à quoi Latifa Abida a répondu en soulignant la pertinence du partenariat avec la République de Corée qui a connu une croissance économique et sociale soutenue grâce à son investissement dans les nouvelles technologies et à son expertise devenue exemplaire dans ce domaine. Le Centre maroco-coréen de formation en TICE, qui est l’aboutissement de cette coopération, se présente comme un dispositif désormais essentiel de l’enseignement et le socle nécessaire à une généralisation prochaine des technologies de l’information et de la communication à tous les établissements publics marocains.

L’importance que revêt le centre d’information en TICE pour le développement éducatif et plus largement socio-économique est une évidence que n’a pas manqué de souligner la secrétaire d’Etat, rappelant à cet effet le message de Sa Majesté le Roi Mohammed VI et sa ferme volonté de voir se généraliser les technologies de l’information dans toutes les strates de la société, ceux-ci étant par définition une condition sine qua non de l’apprentissage, du savoir et de l’accès à la science et à la culture. Le centre maroco-coréen permet en partie de réaliser cet objectif, en s’inscrivant dans la stratégie du Plan d’urgence de l’Education nationale, mis en oeuvre pour remettre à flot le système éducatif et en particulier, du programme GENIE (Généralisation des Technologies d’Information et de Communication dans l’enseignement au Maroc).

Toujours dans cette perspective d’optimiser l’enseignement, il est prévu dans le cahier de charge du centre de renforcer les compétences des enseignants dans le domaine des TIC, afin d’inculquer et de généraliser des pratiques pédagogiques dans un domaine qui reste encore mal maîtrisé par le corps enseignant.
Toutefois ainsi que l’a fait remarquer l’ambassadeur de Corée, le Maroc dispose de potentialités indéniables dans le domaine des technologies de l’Information et pourrait à terme devenir un hub dans ce domaine, au niveau régional, africain voire moyen-oriental.
———————————————————–
Mission de la KOICA

La KOICA a pris en charge l’envoi et le séjour des experts coréens pour veiller sur l’étude technique du plan du bâtiment devant accueillir le CMCF (centre maroco-coréen pour la formation), l’installation de l’équipement et la mise en œuvre du dispositif informatique après une connaissance préalable du système éducatif marocain. L’agence avait aussi pour responsabilité d’assurer la fourniture en matériel informatique et audiovisuel ainsi que le mobilier nécessaire pour l’équipement du CMCF. D’autres experts dépêchés avaient pour fonction la veille informatique et la mise en place du process.
Cinq gestionnaires du centre ont été envoyés dans le cadre d’une formation complémentaire en Corée. Douze formateurs et 5 managers viennent d’être sélectionnés pour un séjour de 3 mois dans le cadre de la mise en place d’une politique relative aux usages des TIC dans le système éducatif marocain.

Par S.E. | LE MATIN

Source: http://www.lematin.ma
8 juillet 2009

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *