Maroc: Les étudiants burkinabè maintiennent toujours haut le flambeau de l’excellence

Maroc : Les étudiants burkinabè maintiennent toujours haut le flambeau de l’excellence

Pour cette année académique qui s’achève, les étudiants burkinabè n’ont pas dérogé aux règles de la célébration de la journée de l’excellence de l’étudiant burkinabé au Maroc. Comme d’habitude, ce sont des bons résultats de plusieurs étudiants dans des formations pointues qui sont célébrés à la satisfaction générale le samedi 10 juillet à Rabat.

Ainsi que l’indique bien le tableau de classement, ce sont 07 étudiants qui ont raflé le titre de major dans diverses disciplines et 07 autres qui ont obtenu une moyenne générale supérieure ou égale à 15/20 dans leurs classes. La ville de Casablanca avec 5 lauréats a détrôné la ville de Fès (championne de l’année passée) et les garçons ont pris leur revanche sur les filles qui les ont battus en 2009.

Ces palmarès satisfaisants ont rendu tous les intervenants unanimes sur le dévouement des étudiants burkinabè au travail. Pour le secrétaire général de l’Association des Etudiants Burkinabè au Maroc(AEBM), Monsieur Boureima KONATE, loin d’être une expression de vanité, l’institution de cette journée vise à magnifier l’excellence, à honorer le partenariat qui lie les étudiants à leur pays et au Maroc et surtout à célébrer une certaine indépendance intellectuelle qui fera d’eux des hommes libres et vaillants, bâtisseurs du Burkina de demain.

Ensuite, le deuxième Conseiller de l’ambassade du Burkina, Issa BORO, représentant l’Ambassadeur, empêché, a transmis à tous les étudiants les encouragements chaleureux et les félicitations fraternelles de l’Ambassadeur à l’ensemble des acteurs du système éducatif. Pour lui, cette 5 ème édition de la journée de l’excellence, placée sous le parrainage de S.E.M l’Ambassadeur du Burkina Faso à Rabat, est un cadre idéal d’encouragement, de reconnaissance et d’excellence à l’endroit de la communauté éducative qui brave chaque année, le froid, les maladies et d’autres angoisses pour récolter la réussite.
A son tour, le Directeur Général du Centre National de l’Information, de l’orientation Scolaire et Professionnelle, et des Bourses (CIOSPB) Monsieur Vincent TIENDREBEOGO, en mission à Rabat, s’est réjoui de participer à une telle cérémonie parce que l’objectif principal de sa structure est l’excellence étant entendu que le Ciospb ne fait qu’accompagner les excellents et ceux qui veulent devenir excellents. Il a exprimé aux étudiants le soutien constant du gouvernement burkinabè et leur a transmis les encouragements de leur Ministre de tutelle qui les invite à redoubler d’efforts car le Burkina compte sur eux et attend qu’ils reviennent avec des bons diplômes afin de participer à son développement socioéconomique.

Enfin, le dernier à intervenir fut Daouda DIABATE, secrétaire à l’information de l’Association des Travailleurs Burkinabé Résidant au Maroc(ATBRM). Sollicité pour fournir des conseils pour l’insertion professionnelle des étudiants finalistes aussi bien au Burkina Faso qu’au Maroc, cet ancien étudiant burkinabè et embauché dans une entreprise marocaine énumérera les contraintes et les avantages de travailler à l’étranger. Il dira qu’avant tout, la compétence est la condition première pour être copté par les entreprises extérieures.

Prenant l’exemple sur le Maroc dont la contribution des fils résidant et travaillant à l’étranger s’élève à 7.5% du PIB en 2010, la conviction de Monsieur DIABATE est que ce n’est pas parce que certains étudiants restent travailler à l’étranger qu’ils contribuent moins au développement de leur chère patrie. Mieux, par le truchement des investissements, la création d’entreprises et les envois des devises, ils apportent leur part dans l’économie, la création des emplois et la diminution du chômage au Burkina Faso.

Débutée par la projection d’un film burkinabè, cette cérémonie de l’excellence qui a eu pour cadre la bibliothèque de la Cité Internationale de Rabat s’est poursuivie avec d’autres séquences festives comme la remise des attestations, la dégustation des mets et aussi l’au revoir émouvant aux étudiants qui ont fini leurs cursus universitaire au Maroc. La fête fut belle et rendez-vous a été pris pour l’année prochaine avec l’espoir d’avoir plus de majors et de meilleurs étudiants.

Patrice KOURAOGO
Service des Affaires Culturelles à l’Ambassade du Burkina Faso à Rabat"
Source: http://www.lefaso.net
16/07/2010

Leave a Reply

Your email address will not be published.