Première édition de la bourse d’études Aldo Cuzzer

Première édition de la bourse d’études Aldo Cuzzer — Pour des mémoires de Master 2 sur les problématiques d’aménagement et d’Urbanisme en Afrique

REGLEMENT

Art.1 – Objet
La Fondation Lelio Basso (Rome) offre cinq bourses d’études pour l’année universitaire 2009/2010 afin d’encourager la recherche sur le thème de la planification territoriale durable dans les pays africains.

La bourse est dédiée à la mémoire du Professeur Aldo Cuzzer, Professeur Titulaire de la Chaire d’Urbanisme auprès de la Faculté d’Architecture de l’Université “La Sapienza” de Rome, disparu en 2009.

Art.2 – Partenariat
La Fondation Lelio Basso est soutenue dans cette initiatique par contributions privées. L’Université Ca Foscari (Centre Interuniversitaire pour la Recherche Didactique et la Formation Avancée), l’Université de Yaoundé 1 (Cameroun) et l’Université de Ouagadougou (Burkina Faso) collaborent également à cette initiative, à travers une collaboration dans le suivi des travaux des titulaires finaux de la bourse.

Art. 3 – Finalités
L’initiative a comme objectif de promouvoir des mémoires de fin d’études de niveau Master 2 et doctorat sur les problématiques de la planification territoriale dans les pays africains, notamment effectués auprès des Universités camerounaises et du Burkina Faso. Le but est de sensibiliser les jeunes africains aux thèmes de la planification territoriale durable afin de promouvoir une acquisition de compétences professionnelles dans ce domaine.

Art. 4 – Thèmes
Le Cameroun et le Burkina Faso sont les pays prioritaires pour cette première session de bourses d’études Aldo Cuzzer. Le choix est lié au fait que ces deux territoires représentent ensemble la diversité, la richesse urbanistique et paysagère de l’Afrique subsaharienne.
L’appel concerne prioritairement les étudiants inscrits dans les facultés ou Ecoles d’ingénieurs, et dans les facultés de sciences sociales et humaines.
L’appel privilégie les thèmes de recherche ayant pour finalité la réduction des disparités territoriales et la promotion d’un urbanisme durable postcoloniale dans les pays africains. Parmi les thèmes d’intérêt, sont privilégiés : planification urbanistique durable ; urbanisation participative ; Analyse et lutte contre les disparités territoriales ; projets d’urbanisme participatif avec les enfants; développement urbain durable; Agenda 21 local; mobilité durable; positionnement des décideurs locaux au regard de la planification territoriale; urbanisme vernaculaire ou traditionnel, architecture biologique en Afrique, le patrimoine culturel immobilier, architecture coloniale et patrimoine, architecture bioclimatique, éducation à l’environnement dans le cadre de la planification urbanistique; interaction culture et urbanisme.

Art. 5 – Montant de la bourse
La bourse d’études pour la première édition 2009 – 2010 consiste en un prix de 500 000 Fcfa (770 Euros) pour chacune des cinq meilleures propositions de mémoires de Master 2 ou de fin d’études d’ingénieur. Cette bourse permet de financer le travail de recherche dans le cadre d’un Master 2 ou d’un diplôme d’ingénieur. Les boursiers ont une obligation de présenter, auprès de leur université d’appartenance et de la Fondation Lelio Basso, un mémoire d’étude au cours de l’année 2010.

Art. 6 – Commission d’Evaluation
La sélection sera faite par une Commission ad hoc, nommée par le Président de la Fondation Lelio Basso et par le Directeur du Centre Interuniversitaire pour la Recherche Didactique et la Formation Avancée de l’Université Cà Foscari de Venise.
La décision de la Commission est sans appel et sera communiquée aux candidats au plus tard le 31 janvier 2010 par courrier électronique.

La même Commission sélectionnera avant le 30 septembre 2010 les trois meilleurs mémoires de Master 2 ou d’ingénieur des 5 travaux initialement financés. Les étudiants sélectionnés pourront alors bénéficier d’une bourse supplémentaire de trois ans d’un montant total 4615 Euros (3 millions de FCFA), pour financer leur thèse de doctorat. Les boursiers devront approfondir les thèmes développés dans leur mémoire de master 2 ou de diplôme d’ingénieur en proposant des solutions pratiques et efficaces pour la résolution d’un problème réel d’urbanisme en zone rurale, urbaine ou périurbaine.

La Commission se réserve la possibilité de ne pas distribuer une partie des bourses, dans le cas où elle jugerait qu’aucune des thèses n’est valable.

Art. 7 – Conditions pour participer
Les personnes intéressées devront faire parvenir à la Fondation Lelio Basso la demande de participation avant le 15 janvier 2010, exclusivement par courrier électronique. Les mémoires de fin d’études devront être terminés au plus tard le 30/08/2010 et envoyés par courrier électronique à la Fondation Basso au plus tard le 5 /09/2010 à l’adresse [email protected]

Les concurrents doivent joindre à la demande un curriculum vitae contenant:_
1. Nom, prénom, date et lieu de naissance, numéro de téléphone, l’adresse complète, adresse mail;
2. Proposition du Titre de leur mémoire et une synthèse de leur problématique de recherche (maximum 2000 mots);
3. Une lettre de motivation
4. Une lettre attestant l’acceptation des conditions de l’appel et l’autorisation à la diffusion des résultats du concours
5. La preuve d’inscription dans une université camerounaise ou du Burkina Faso.
Une lettre de recommandation du directeur de mémoire

Art. 8 – Utilisation des données personnelles
Sur la base du décret administratif 196/2003 les données personnelles seront recueillies et traitées au sein de la Fondation Lelio Basso pour les activités décrites dans l’avis de concours , avec les limites et les modalités nécessaires pour poursuivre
les objectifs prévus.
Les personnes intéressées jouiront des droits reconnus par l’art 7 du décret administratif 196/2003.

Pour des renseignements supplémentaires, prière de contacter le prof Esoh Elamé par courriel [email protected]

————
La Fondation Basso est une fondation italienne dont les infos en anglais
sont disposnibles à l’adresse
http://www.fondazionebasso.it/site/i…glish_Version/

History
Fondazione Lelio and Lisli Basso-Issoco was founded in Rome in 1973 by
Lelio Basso, with the integration of his large personal library with
ISSOCO, an Institute for the study of contemporary society, which he
founded in 1969. It is housed in a historical building situated between
the Pantheon and the Senate, behind the church of S. Eustachio. Derelict
when purchased by Basso in 1965, it was donated to the Foundation after
extensive restoration.

Recognized as a non-profit organization in 1974, the Foundation has
benefited from a state contribution since 1975, which also gives an
indication of the kind of work it does: the fact that it is in part
supported by public funds, with the controls this entails, highlights the
public role of the institution and its contribution to the cultural growth
of Italian political life.

Leave a Reply

Your email address will not be published.