Quatre candidats éthiopiens retenus pour des bourses d’études supérieures au Maroc

Quatre candidats éthiopiens retenus pour des bourses d’études supérieures au Maroc

Quatre candidats éthiopiens ont été retenus pour bénéficier de bourses d’études supérieures au Maroc au titre de l’année académique 2009/2010.

Ces candidats, sélectionnés parmi les étudiants qui maîtrisent la langue française, poursuivront leurs études dans les filières de Biologie-Chimie-Géologie et les Sciences économiques et de gestion, apprend-on auprès de la représentation diplomatique du Maroc à Addis-Abeba.

Les bourses octroyées seront payables par anticipation bimestriellement à raison de 12 mois par année académique pendant la durée normale des études, indique l’Agence Marocaine de Coopération Internationale (AMCI).

Les boursiers bénéficient des prestations de soins médicaux offertes par les hôpitaux et les centres de santé publics couvrant l’ensemble du territoire marocain, précise l’Agence qui contribue à la prise en charge des frais médicaux par le remboursement des montants engagés par les étudiants bénéficiaires de la bourse de coopération à concurrence de 50 pc.

Durant l’année académique 2009/10, le Maroc s’est proposé d’octroyer 15 bourses au profit des étudiants éthiopiens désireux de poursuivre leurs études dans les établissements publics marocains d’enseignement supérieur et professionnel.

Après examen des neuf dossiers qui lui ont été soumise, l’AMCI a retenu, quatre candidatures qui remplissent les conditions requises pour bénéficier de ces bourses d’études.

Durant l’année académique précédente, les étudiants éthiopiens ayant bénéficié de bourses sont au nombre de quatre. Ces boursiers poursuivent leurs études dans les filières de commerce et gestion, de la physique, biologie, chimie, géologie, des mathématiques et de l’informatique.

Créée en 1986, l’AMCI constitue un instrument de mise en oeuvre des programmes de coopération Sud-Sud du Royaume. Son activité embrasse une multitude de domaines et s’élargit de plus en plus vers de nouveaux secteurs du fait de la diversification et de l’importance qu’occupe le volet de la coopération, notamment Sud-Sud dans la politique étrangère du Maroc.

MAP
September 09

Leave a Reply

Your email address will not be published.