Sénégal – L’USAID promet d’intégrer 50.000 enfants de la rue dans le système éducatif

Sénégal – L’USAID promet d’intégrer 50.000 enfants de la rue dans le système éducatif

Dakar — L’Agence américaine pour le développement international (USAID) se propose d’intégrer plus de 50.000 talibés et enfants de la rue dans le système éducatif formel, d’ici à 2013, a-t-on appris mardi au cours d’une table ronde regroupant responsables sénégalais et américains.

Cela fait partie des résultats attendus du projet pour "l’Education de base" de l’USAID, dévoilé le même jour aux entreprises privées, au cours d’une table ronde dont l’objectif est d’établir un partenariat public privé afin d’atteindre l’objectif de l’Education de qualité pour tous d’ici à 2013.
L’USAID se propose ainsi d’inscrire 50.000 talibés et enfants de la rue dans les écoles élémentaires, les établissements d’enseignement moyen, secondaire et professionnel, à travers l’implication 530 maîtres coraniques et la mise en oeuvre d’un référentiel amélioré pour les enfants vulnérables, lit-on dans un document remis aux journalistes en marge des travaux.
Le projet ambitionne également d’établir au Sénégal un curriculum de l’enseignement moyen amélioré, développant la pensée critique, des valeurs de bonne gouvernance dans 607 collèges et la formation de plus de 7783 enseignants et 607 chefs d’établissement.
Il est également attendu d’ici à 2013, la mise en place d’un système performant de bonne gouvernance de l’éducation renforçant la capacité de quelque 2500 gestionnaires des services déconcentrées du ministère de l’Education.
Une levée de fonds du secteur privé à hauteur de 6 millions de dollars (près de 4 milliards de francs CFA) est nécessaire pour amener les pouvoirs publics à atteindre l’objectif d’éducation pour tous au Sénégal en 2013, a annoncé l’USAID au cours de la réunion.L’Agence américaine pour le développement international (USAID) se propose d’intégrer plus de 50.000 talibés et enfants de la rue dans le système éducatif formel, d’ici à 2013, a-t-on appris mardi au cours d’une table ronde regroupant responsables sénégalais et américains.
L’Agence américaine pour le développement international entend ainsi promouvoir une mobilisation des entreprises pour la cause de l’éducation pour tous, grâce à cette levée de ressources pour financer le système éducatif dans un cadre "structuré" et "cohérent".
Le montant du financement du gouvernement américain au profit du secteur éducatif du Sénégal est passé d’environ 1,5 milliards de francs CFA par an entre 2000 et 2005 pour atteindre 6 milliards de francs CFA par an à partir de 2006, selon le chargé d’affaires de l’ambassade des Etats-Unis au Sénégal Jay Smith.

Source: Agence de Presse Sénégalaise (Dakar)
22/12/09

Leave a Reply

Your email address will not be published.