Un plafond de 30% d’élèves étrangers dans les classses en Italie

Un plafond de 30% d’élèves étrangers dans les classses en Italie

ROME – Les enfants étrangers ne pourront pas constituer plus de 30% des effectifs des classes en Italie à partir de la rentrée de septembre, a fait savoir vendredi le gouvernement italien.

Ce dernier a expliqué cette mesure par le besoin de mieux intégrer les enfants d’immigrés dans la société italienne et d’éviter qu’ils ne se retrouvent dans des classes ghettos, uniquement composées d’étrangers.

"L’école doit être le lieu de l’intégration", a déclaré la ministre de l’Education Mariastella Gelmini. "Nos écoles sont prêtes à accepter toutes les cultures et tous les enfants du monde. Dans le même temps, les écoles italiennes doivent maintenir leurs propres traditions avec fierté et diffuser la culture de notre pays", a-t-elle ajouté dans un communiqué.

L’opposition de centre gauche et certains syndicats ont critiqué cette réforme, y voyant une mesure qui ne fera qu’accroître le sentiment d’exclusion des immigrés. Un des dirigeants de l’opposition, Antonio Di Pietro, a même qualifié le projet de "dangereux".

"C’est dangereux parce que des actes de barbarie ont été commis par le passé au nom de la protection des espèces et de l’identité nationale", a déclaré Di Pietro. "Fixer un plafond de 30% d’élèves étrangers dans les classes ne favorise pas l’intégration mais a des relents de racisme".
On dénombre 600.000 élèves étrangers dans les écoles italiennes, dont un tiers sont nés en Italie.

Par Reuters, publié le 08/01/2010

Leave a Reply

Your email address will not be published.