ALGERIE – 5e salon de l’emploi et de l’entreprenariat

La manifestation représente une chance inouïe pour les jeunes diplômés à la recherche d’un emploi.

Le Salon national de l’emploi et de l’entreprenariat vivra les 19 et  20 avril prochains à l’Oref (Office Riadh El-Feth) sa 5e édition. Le Carrefour de l’emploi, autre appellation donnée à cet événement, vient, dans sa version 2011, couronner les efforts consentis depuis 2007 par l’organisateur, l’agence 3C. De par les succès qu’elle a enregistrés d’année en année, cette manifestation est devenue aux yeux des organisateurs un rendez-vous incontournable pour les entreprises algériennes, les universitaires et les diplômés à la recherche d’un emploi.

Les 40 sociétés et institutions, ayant pris part au 4e salon, et les 20 000 visiteurs recensés renseignent, si besoin est, sur l’envergure et l’importance dont jouit désormais cet espace aux dimensions économique et sociale. L’aspect économique se manifeste à travers l’opportunité offerte aux entreprises d’exposer et de promouvoir leurs diverses activités, prestations et autres produits. Elles ont, en outre, cette possibilité de nouer des contacts d’affaires avec d’autres exposants. Sur le plan social, le salon se veut aussi une occasion pour permettre aux jeunes diplômés et aux universitaires d’être recrutés sur place par les entreprises. Tout cet amalgame de secteurs représentés dans cette exposition constitue ainsi une chance inouïe aux demandeurs d’emploi de rencontrer in situ leurs recruteurs et vice-versa. “L’objectif visé est de mettre en contact direct les entreprises et les diplômés afin de leur permettre de trouver un emploi ou un stage, de les guider dans le choix de leur carrière et de les préparer à la création de leur propre entreprise”, explique Ali Belkhiri, principal organisateur du salon, dans une conférence de presse qu’il a animée hier à l’Oref. Il s’agit, pour lui, d’un lieu de rencontre privilégié autour de conférences thématiques et d’ateliers sous la supervision et l’assistance active des organismes officiels relevant du ministère du Travail, de l’Emploi et de la Sécurité sociale. Les écoles participantes auront, quant à elles, cette aubaine pour faire la promotion des différentes formations qu’elles dispensent.
Les porteurs de projets de création d’entreprise disposeront, eux aussi, de toutes les conditions nécessaires afin de trouver des partenaires et des financements et échanger des idées. D’où le thème sous lequel est placé le salon 2011 : “Un carrefour des compétences et des idées novatrices.” Il est à noter que durant la précédente édition, les organisateurs ont enregistré 25 000 CV qui ont été récupérés par les recruteurs.
Par ailleurs, M. Belkhiri affirme que les inscriptions pour la participation au salon se poursuivent encore et s’attend à ce que le nombre d’opérateurs participants et celui des visiteurs augmentent par rapport à l’année écoulée.

Badreddine K.

SOURCE: http://www.liberte-algerie.com

7/04/2011

Leave a Reply

Your email address will not be published.