Cameroun : les problèmes de l’emploi en Afrique au coeur d’une réunion de l’UA à Yaoundé

YAOUNDE, 11 avril (Xinhua) – En prélude au conseil des ministres jeudi, une réunion des experts de l'Union africaine (UA) consacre depuis lundi à Yaoundé sa réflexion sur les problèmes de l'emploi en Afrique, sur le thème "promouvoir l'emploi pour la cohésion sociale et la croissance inclusive en Afrique".

Ouverte par le ministre camerounais du Travail et de la Sécurité sociale et président de cette instance, Robert Nkili, en présence du directeur des affaires sociales de la Commission de l'UA, Olawale I. Maiyegun, la 8e session de la Commission du travail des affaires sociales de l'UA est censée déboucher sur " une grande déclaration de l'Afrique pour la promotion de l'emploi".

"Il y a un agenda qui a été mis en place par l'Union africaine. Nous attendons que les experts nous donnent leurs points de vue sur les problèmes de financement de l'emploi. L'emploi ne peut prospérer que si le financement est assuré. Nous attendons que les experts nous fassent des propositions sur les problèmes d'extension de la protection sociale dont le secteur informel qui a plus de 60% des activités du pays et surtout aussi dans le secteur rural", a dit le ministre Nkili.

C'est un travail de forgeron qui sera fait par les experts, a-t- il poursuivi.

"Nous voulons que la session de Yaoundé débouche sur une grande déclaration de l'Afrique pour la promotion de l'emploi. Cette déclaration doit être remise aux chefs d'Etat à Malabo au mois de juin et nous pensons que la déclaration de Yaoundé permettra aux Etats d'améliorer les conditions d'emploi de (nos) jeunes", a déclaré M. Nkili.

Pour le directeur des affaires sociales de la Commission de l'UA, le continent réalisé au cours des dernières années une croissance de 5,5% pour une économie, cette performance n'a été suivie de la création des emplois.

"Quand nous avions un taux global de 5,5% sur le continent, certains pays étaient au dessus. Le défi pour nous, c'est de savoir comment créer des emplois, comment faire bénéficier les fruits de la croissance aux jeunes, aux travailleurs du secteur informel et aux couches pauvres. C'est un défi que nous devons relever ensemble", a remarqué M. Maiyegun.

11/04/2011

Leave a Reply

Your email address will not be published.