Un MBA international à Berlin

Depuis une dizaine d 'années, l'Allemagne ne propose que les parcours pour cadres confirmés.

Première puissance économique européenne, l'Allemagne tarde à se forger une place de choix sur le marché des MBA. C'est qu'outre-Rhin, les diplômes de niveau master n'ont connu leur véritable envol que depuis le processus européen de Bologne de 1999 instaurant le système LMD (Licence Master Doctorat). Dans son édition du 18 mars dernier, le journal allemand Handelsblatt évalue le nombre de MBA dispensés en Allemagne à 300, délivrés par 140 universités ou business schools. Mais il estime à seulement 10% ceux qui correspondent aux standards internationaux. Parmi ceux-ci, des programmes d'établissements rattachés aux universités publiques ou de business schools privées, comme le MBA à plein temps de l'ESMT (European School of Management and Technology) à Berlin, lancé en 2006.

Au deuxième étage du bâtiment imposant précédemment occupé par le pouvoir est-allemand et investi depuis 2006 par l'ESMT, les 39 étudiants de la promotion 2011 suivent en ce lundi de mars l'un des derniers cours du cycle de marketing. Chacun a réalisé sur son ordinateur une simulation de stratégie de fixation des prix. Le professeur affiche le classement des participants selon leurs résultats et tire des meilleures simulations quelques leçons à retenir. Le tout dans une ambiance parfaitement détendue dans cette classe où se côtoient 18 nationalités et seulement deux étudiants allemands.

Vingt-cinq entreprises partenaires
«Bien que située en Allemagne, notre école se positionne comme un établissement avant tout international. Nous ne comptons pas encore de campus à l'étranger, même si nous avons des liens avec des écoles asiatiques et particulièrement en Chine. Mais nous sommes une école encore jeune et nous préférons continuer à nous développer à Berlin en attirant les étudiants étrangers à nous», souligne Lars-Hendrik Röller, président de l'ESMT. Étudiante de la promotion en cours, Amélie Deschamps a travaillé à l'étranger et notamment en Suisse alémanique et tenait absolument à faire son MBA en Allemagne, et particulièrement à l'ESMT.

Une spécialisation Global Sustainable Business est ainsi proposée aux étudiants sur le thème du développement durable, du management environnemental et des opportunités d'affaires dans les économies émergentes. «Nous offrons une deuxième spécialisation en management de l'innovation et de la technologie qui sont deux compétences clés de nos 25 entreprises fondatrices et leur a permis d'être à la tête de leur secteur», souligne Nick Barniville, directeur des programmes MBA de l'ESMT.

27 avril 2011

Par Gaëlle Ginibrière

www.lefigaro.fr

Leave a Reply

Your email address will not be published.