CAMEROUN – 81 000 jeunes à l’épreuve du Bac

Les candidats au baccalauréat de l’enseignement général affrontent les épreuves écrites dès ce mardi sur l’ensemble du territoire national.

Dès ce matin, ce sont quelque 81 370 jeunes camerounais qui vont se frotter aux épreuves écrites et facultatives du baccalauréat de l’enseignement général. Durant quatre jours, ils devront restituer les notions acquises tout au long de l’année scolaire, afin d’obtenir le passeport pour des études supérieures ou selon des cas, pour espérer avoir un travail plus ou moins bien payé. Déjà, dans les centres d’examen, le rituel d’avant composition est enclenché depuis quelques jours. Les chargés de missions sont en place et les membres des différents secrétariats s’activent pour que l’examen se déroule dans les meilleures conditions. Notamment à travers la numération des tables bancs, l’affichage des listes définitives, etc. Surtout que cette année, on note une augmentation de près de 10 000 candidats par rapport à la session 2010. En effet, l’année dernière, l’Office du baccalauréat du Cameroun (OBC) avait enregistré un peu plus de 71 000 aspirants à ce diplôme.

Et si les candidats ne peuvent pas encore savoir les questions auxquelles ils devront répondre au cours de cette session, certains sont déjà fixés sur les matières qu’ils vont affronter. Depuis quelques jours en effet, les candidats aux bacs C, D et E savent qu’ils seront interrogés en histoire, alors que la géographie sera proposée aux candidats des séries A, B et G. D’un autre côté, les postulants des séries B et D affronteront la philosophie pendant que leurs camarades de C et E seront aux prises avec le français. Au bout du compte, on attend un nouveau record d’admis dépassant les 41 444 de la session 2010. Mais davantage un taux de réussite largement au dessus des 58% de l’année dernière.

Le bal des examens officiels étant ouvert depuis un moment déjà, les candidats au Brevet de technicien supérieur (BTS), se lancent aussi à partir de ce matin à travers le pays. A Yaoundé, le centre unique d’examen est logé à l’Institut Siantou supérieur et de ce côté, tout a également été fait pour permettre aux candidats d’affronter les épreuves dans une certaine sérénité.

 

Source: http://www.cameroon-tribune.cm/

Jocelyne NDOUYOU-MOULIOM

30 mai 2011

 

Leave a Reply

Your email address will not be published.