Plaidoyer pour une forte promotion de l’emploi des jeunes

APA-Nouakchott (Mauritanie) Un atelier régional sur l’emploi des jeunes s’est achevé mercredi à Nouakchott sur l’adoption d’une ‘’Déclaration de Nouakchott’’ dans laquelle les participants demandent aux gouvernements africains de considérer la question de l'emploi, surtout celui des jeunes, comme ‘’dimension essentielle des politiques de développement’’.

La ‘’Déclaration de Nouakchott’’ préconise également le renforcement des systèmes d'information sur le marché de l'emploi comme outil d'aide à la prise de décision dans le champ des relations emploi–formation, tout en insistant sur la mise en place d'instruments de financements spécifiques répondants aux exigences des micro, petites et moyennes entreprises pour les jeunes.

La création par les États d'un fonds régional et continental pour l'emploi des jeunes et l'adaptation de l'offre de formation aux besoins du marché de l'emploi figurent également parmi les recommandations sanctionnant les travaux de l’atelier auquel ont pris part des représentants des services publics de l'emploi en Afrique du Nord et en Afrique subsaharienne, des organisations internationales, d'institutions partenaires et de jeunes promoteurs.

Deux jours durant, ils ont partagé leurs expériences en matière entrepreneuriat, d'emploi des jeunes et de travail indépendant.

0rganisé par l'agence nationale pour la promotion de l'emploi des jeunes (ANAPEJ) en collaboration avec la Fondation pour le renforcement des capacités en Afrique (ACBF) et le Centre mauritanien d'analyse de politiques (CMAP), la rencontre avait pour objectif d’enrichir les politiques des pays d’Afrique du nord en matière d’emploi des jeunes.

16 juin 2011

Leave a Reply

Your email address will not be published.