FORMATION – Master international de biotechnologies tropicales (MIBIOT)

Dakar, 17 juin (APS) – Sept Universités de la sous-région ont paraphé vendredi à Dakar le protocole d’accord institutionnel portant création du Master international de biotechnologies tropicales (MIBIOT) à l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar (UCAD), a constaté l’APS.

Financé par le Conseil Ouest et Centre Africain pour la Recherche et le Développement Agricoles (CORAF), le MIBIOT est partagé par les Universités de Bamako, Nouakchott, Ouagadougou, Abdou Moumini du Niger, Abomé Kalawi du Bénin, Abobo Adjamé de Côte d’Ivoire et l’UCAD. Son démarrage est prévu en 2012.

La création de ce programme de formation est née ‘’d’un partenariat de longue date’’ entre les chercheurs des sept universités et des experts africains et français, a expliqué le coordonnateur du master, Djibril Sané, lors de la cérémonie de signature.

Grâce aux technologies de l’information et de la communication, le MIBIOT va offrir aux étudiants ‘’une formation pluridisciplinaire de haut niveau’’, selon Djibril Sané ajoutant que le master leur permettra d’accéder aux études doctorales et une insertion professionnelle.

Cinq domaines d’enseignement vont être dispensés dans le cadre du master : biotechnologies végétales, biotechnologies microbiennes, agricoles et environnementales, biotechnologies animales, biotechnologies agroalimentaires et biosécurités.

Pour le recteur de l’UCAD, Pr Saliou Ndiaye, ‘’le master reste ouvert à d’autres universités et institutions’’. ‘’Ce master nous parait important. Il traduit la mutualisation des ressources humaines de nos sept universités’’, a t-il dit.

Organisation sous-régionale de coordination de la recherche agricole de 22 pays d’Afrique de l’Ouest et du centre, le CORAF/WECARD a obtenu le soutien de la CEDEAO qui a accordé un financement de plus de 85 millions de francs CFA pour la création du master.

http://www.aps.sn

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *