CAMEROUN – Enseignement supérieur : Cafouillage autour de la prime d’excellence

Le ministère annonce le début des paiements le 26 juillet prochain, tandis que l’Addec réclame le retour des bourses académiques.

Au ministère de l’Enseignement supérieur (Minesup), on se veut rassurant. «Plus de 53.000 étudiants des universités d’Etats et des instituts privés d’enseignement supérieur (Ipes) vont recevoir leur prime d’excellence dans les prochains jours», déclare Jean Paul Mbia, responsable de la cellule de communication du Minesup. 
Pourtant, apprend-on de cette même source, l’université de Yaoundé II (Soa) et plus de 90 Ipes n’ont pas encore fait parvenir la liste de leurs meilleurs étudiants à leur ministère de tutelle. Ainsi, seuls les étudiants de 7 universités d’Etat (sur les 8) et ceux de 10 Ipes constitueront la file d’attente des bénéficiaires de la prime spéciale réservée aux «majors» d’établissements supérieurs. 

En principe, chaque étudiant percevra 50.000 Fcfa. Et l’enveloppe budgétaire des primes spéciales accordées par le chef de l’Etat dans son discours de fin d’année en décembre 2009, s’élève cette année à 3,5 milliards de Fcfa. Soit une augmentation de 600 millions de Fcfa par rapport à celle de la première édition en juillet 2010. C’est donc tout naturellement que les étudiants attendent ladite «manne». «L’argent a déjà été viré dans les agences comptables des universités d’Etat», assure Jean Paul Mbia. «Les étudiants des Ipes, eux, toucheront au Minesup» ajoute-t-il. Une assertion qui ne tait pas le scepticisme de Nzouabet Kweto, président de l’Association de défense des droits des étudiants du Cameroun (Addec). «Ce n’est pas la première fois qu’on nous assure que les virements ont été effectués dans les caisses d’universités», déclare ce dernier. 

Refondation
«D’autre part, poursuit Nzouabet Kweto, le Minesup annonce l'octroi des primes spéciales lorsque la plupart d’étudiants sont en vacances». Cela dit, M. Mbia signale la publication d’un communiqué du ministre de l’Enseignement supérieur mardi 26 juillet prochain, annonçant le début du paiement desdites primes. M. Mbia rappelle que celle-ci est une initiative du Minesup, bien qu’étant une promesse (politique) du chef de l’Etat Paul Biya aux étudiants. Quant aux critères d’éligibilité à la prime spéciale, ils ont été fixés en juin 2010 par le Minesup. Les bénéficiaires doivent être régulièrement inscrits dans une université durant l’année académique en cours. 
Tous les étudiants non salariés de Master, Maîtrise, Dea, Doctorat et de 4e et 5e années des grandes écoles comptent parmi les bénéficiaires. Il en est de même des meilleurs étudiants de 2ème et 3ème années. L’on compte également les diplômés du Brevet de technicien supérieur (Bts), du Diplôme d’enseignement supérieur (Dps) et leur équivalent anglophone, respectivement le Higher National Diploma (Hnd) et le Higher Professionnal Diploma (Hpd). La prime spéciale est une initiative que l'Addec conteste, préférant une refondation du système universitaire et le retour des bourses académiques suivant des «critères sociaux».

Monique Ngo Mayag

22/07/2011

From my Trip to Cameroon: Fashion, Shoes, 6pm and FinishLine.com

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *