CAMEROUN – Colloque sur le thème : « Enseignement des Langues et des Cultures nationales : Approches théoriques, pragmatiques et didactiques » du 24 au 27 septembre 2012 à l’École normale supérieure de Yaoundé

Dans le cadre de la célébration du Cinquantenaire de l’École normale supérieure de Yaoundé, la mère des institutions universitaires du Cameroun, le Département de Langues et Cultures camerounaises de l’École normale supérieure de Yaoundé, en collaboration avec les institutions nationales et internationales en charge de la protection et de la promotion des langues et des cultures nationales, organise un colloque sur le thème : « Enseignement des Langues et des Cultures nationales : Approches théoriques, pragmatiques et didactiques » du 24 au 27 septembre 2012 à l’École normale supérieure de Yaoundé.

1. Contexte

En matière de protection et de promotion des langues et des cultures camerounaises, la vision politique de S.E. Paul BIYA, Président de la République du Cameroun, est consignée dans son ouvrage intitulé : Pour le Libéralisme communautaire (1987 : 116-117) :

«Les linguistes camerounais ont dénombré 236 langues parmi lesquelles une centaine de langues standardisables.
D’aucuns ont tenté de se servir de cette diversité pour diviser le Cameroun. Je considère plutôt notre diversité linguistique comme un privilège culturel. Face à cette richesse linguistique, l’on choisit deux niveaux de travail : le niveau ethnique et le niveau national. Au niveau ethnique, il faut encourager le développement de toutes les langues nationales, véhicules privilégiés des cultures ethniques. Il importe de ce fait que chaque langue exprime la culture qu’elle véhicule. Ainsi produits, ces joyaux culturels seront transférés sur la scène nationale au grand bénéfice de la collectivité. Il convient donc de laisser épanouir toutes nos fleurs linguistiques, phase historique nécessaire et indispensable à la confection du bouquet culturel national. Option est ainsi prise pour l’intégration de chaque Camerounais dans sa communauté ethnique par le biais de sa langue maternelle, étant entendu qu’elle n’est qu’une étape stratégique pour une meilleure intégration dans la communauté nationale : l’on ne sera descendu au fond de sa personnalité ethnique que pour en remonter avec ce que l’ethnie détient d’excellent et dont la nation entière doit bénéficier, à travers les langues nationales et à travers les langues officielles ».

Cette vision qui fixe l’objectif général de l’enseignement des langues et des cultures camerounaises est traduite en actes politiques et administratifs dans :

1. La Loi N° 96-06 du 18 janvier 1996 portant révision de la Constitution du 2 juin 1972 où, tout en adoptant l’anglais et le français comme langues officielles d’égale valeur, l’État du Cameroun œuvre pour la protection et la promotion des langues nationales ;
2. La Loi N° 98/004 du 14 avril 1998 d’Orientation de l’Éducation au Cameroun qui se fixe comme premier objectif de l’éducation, la formation de citoyens enracinés dans leur culture, mais ouverts au monde et respectueux de l’intérêt général et du bien commun;
3. Les lois sur la décentralisation N° 2004/018 et 2004/019 du 22 juillet 2004 où l’État transfère aux collectivités territoriales décentralisées (régions et communes) les ressources financières nécessaires à la protection et à la promotion des langues et des cultures de leurs ressorts territoriaux respectifs.
4. Les arrêtés du MINESEC portant nomination des Inspecteurs pédagogiques nationaux et régionaux des langues et cultures nationales, et ouverture de sept Lycées à l’expérimentation de l’enseignement des Langues et des Cultures camerounaises.
5. L’arrêté N° 08/0223 MINESUP/DDES du 03 septembre 2008 portant création d’un Département et d’un Laboratoire de Langues et Cultures camerounaises à l’École normale supérieure de Yaoundé, avec pour mission de former des professeurs qualifiés pour l’enseignement du patrimoine linguistique et culturel national dans les lycées et collèges de l’Enseignement secondaire.

2. Appel à communications

Le Département de Langues et Cultures camerounaises de l’École normale supérieure de Yaoundé, en collaboration avec les institutions nationales et internationales en charge de la protection et de la promotion des Langues et des Cultures camerounaises, a le plaisir d’annoncer l’organisation du Colloque sur le thème : Enseignement des Langues et des Cultures camerounaises : Approches théoriques et didactiques qui se tiendra du 24 au 27 septembre 2012 à l’École normale supérieure de Yaoundé.

Les contributions relatives aux modèles théoriques, aux programmes de formation, aux contenus des enseignements, aux objectifs de formation, à l’élaboration des manuels, aux méthodes de transmission des connaissances, aux systèmes d’évaluation les mieux adaptés à l’enseignement des langues et des cultures camerounaises dans les Universités d’État, les Lycées, les Collèges, les Écoles normales supérieures, les Écoles normales d’instituteurs, les Écoles primaires et maternelles, devront concourir à l’articulation des objectifs spécifiques, des contenus de formation et à l’amélioration des prises de décisions politiques en matière d’enseignement des langues et des cultures nationales au Cameroun.

Ce colloque mettra en perspective les programmes officiels élaborés ou en cours d’élaboration au MINEDUB, au MINESEC, à l’ENS et pour les ENIEG, les acquis des recherches sur l’enseignement des cultures nationales, des langues nationales, la didactique des langues nationales comme langues maternelles, comme langues secondes ou comme langues étrangères, la pédagogie convergente, la didactique des cultures nationales, l’élaboration des manuels de langues et de cultures camerounaises, à tous les niveaux d’enseignement. Nous encourageons des présentations qui touchent aux sujets suivants :

Axe 1 : Enseignement des langues et des cultures nationales dans l’Enseignement supérieur :
Théories, modèles, contenus, programmes, objectifs, manuels et didactique

– Enseignement des langues nationales dans 1a. les Facultés, 1b. les ENS ;
– Enseignement des cultures nationales dans 1a. les Facultés, 1b. les ENS ;

Axe 2 : Enseignement des langues et cultures nationales dans l’enseignement secondaire et normal : Théories, modèles, contenus, programmes, objectifs, manuels et didactique

– Enseignement des langues nationales dans 2a. les Lycées, 2b. les ENIEG ;
– Enseignement des cultures nationales dans 2a. les Lycées, 2b. les ENIEG ;

Axe 3 : Enseignement des langues et cultures nationales dans l’enseignement primaire et maternel : Théories, modèles, contenus, programmes, objectifs, manuels et didactique

– Enseignement des langues nationales dans 3a. les Écoles primaires, 3b. les Écoles maternelles ;
– Enseignement des cultures nationales dans 3a. les Écoles primaires, 3b. les Écoles maternelles ;

Les approches expérimentales sont particulièrement bienvenues.

– Le colloque se déroulera en deux ateliers parallèles sur trois jours comme suit :

 Jour 1 Jour 2 Jour 3
Atelier
Cultures nationales Enseignement supérieur Enseignement secondaire et normal Enseignement primaire et maternel
Atelier
Langues nationales Enseignement supérieur Enseignement secondaire et normal Enseignement primaire et maternel

Les intervenants et les participants de chaque atelier rédigeront des recommandations pour un meilleur enseignement des langues et des cultures camerounaises dans le système éducatif.

3. Consignes de soumission d’une communication

– Les propositions de communication doivent être envoyées avant le 30 juin 2012 sous format WORD ou PDF à l’adresse suivante : ELCN_2012@yahoo.fr

– Elles tiendront en deux pages : sur la première page, titre de la proposition, nom, coordonnées et affiliation professionnelle ; sur la deuxième page, titre de la proposition ainsi que le résumé anonyme de 400 mots maximum accompagné de 4 à 5 mots clés et des références bibliographiques.

– Chaque proposition de communication mentionnera explicitement l’atelier dans lequel elle s’inscrit: enseignement des cultures nationales ou enseignement des langues nationales. Elle mentionnera aussi le niveau d’enseignement dans lequel elle s’inscrit : supérieur, secondaire et normal ou primaire et maternel.

– Un chercheur peut faire 02 propositions de communications au maximum. Dans la première, il doit être unique auteur, et dans la seconde proposition, il doit être co-auteur. Les deux propositions ne doivent pas apparaître dans le même atelier.

– Les propositions qui ne s’insèrent pas facilement dans un ou plusieurs des domaines indiqués, mais qui répondent clairement aux objectifs du colloque (modèles théoriques, contenus d’enseignements, curricula, didactique des langues camerounaises comme langues maternelles / comme langues étrangères, didactique des cultures nationales), seront également prises en compte.

– La durée prévue des présentations orales est de 30 minutes (20 minutes suivies de 10 minutes pour les questions).

– Les langues du colloque sont le français et l’anglais.

– Chaque proposition de communication sera évaluée de façon anonyme par au moins deux membres du comité scientifique du colloque.

– La notification des acceptations des communications est fixée au 30 juillet 2012.

Les communications acceptées feront l’objet d’une publication dans un numéro spécial de Syllabus, Journal scientifique de l’École normale supérieure de Yaoundé.

Comité scientifique

Beban Sammy CHUMBOW (Professeur émérite)
Raymond MBEDE (Professeur émérite)
Edmond BILOA (Professeur)
Jean-Marie ESSONO (Professeur)
Jacques FAME NDONGO (Professeur)
Pierre FONKOUA (Professeur)
Gervais MENDO ZE (Professeur)
MBONJI EDJENGUELE (Professeur)
Philip MUTAKA NGESSIMO (Professeur)
Jean TABI MANGA (Professeur)
Maurice TADADJEU (Professeur)
Zachée Denis BITJAA KODY (Professeur)
NOL ALEMBONG (Professeur)
Alexis Bienvenu BELIBI (Maître de Conférences)
Gabriel MBA (Maître de Conférences)
Etienne SADEMBOUO (Maître de Conférences)
Pius TAMANJI (Maître de Conférences)

Comité d’organisation

Emmanuel NGUE UM (Assistant)
Maxime Julien ABOUH MANIFI (Assistant)
KUM Julius EYOH (Assistant)
Paul TCHOUBE SADEU
Gabriel SINTAT SINTAT
01 représentant de chacune des institutions suivantes :
MINESUP, MINESEC, MINEDUB, MINRESI, MINAC, UNESCO, SIL, ANACLAC.
Animation culturelle par les Comités de Langues et Cultures camerounaises

Secrétariat du Colloque

AVOA MEBENGA Geneviève Sandrine
JIRNDI FINITA Shey
De MOMHA II Mispa
KAYUM FOKOUE Carole
MVE Jean Patrick
André David NJOCK

Toute correspondance à: ELCN_2012@yahoo.fr

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *