La Côte d’Ivoire prône le redressement de son système éducatif

Les acteurs des établissements privés veulent faire de l’école un pôle d’exellence

Les acteurs des établissements privés ont réclamé dimanche un redressement du système éducatif ivoirien miné depuis des décennies par des grèves.

L’école ivoirienne va mal. Mais les acteurs des établissements privés sont bien décidés à redresser la situation. La présidente de la Fédération nationale des établissements privés laïcs de Côte d’Ivoire (FENEPLACI) Marguerite Kadio a fait état de la nécessité d’assainir le système éducatif pour un meilleur encadrement des élèves et étudiants. « Nous devons nous engager à dynamiser le système de l’éducation et à redorer le blason de l’école », a-t-elle indiqué. Le président de la Fédération des enseignants du privé de Côte d’Ivoire Oumar Camara a, pour sa part, exhorté « le corps enseignant à œuvrer pour une école de qualité par le dialogue. Il y a lieu d’inculquer le savoir aux élèves sans heurts ». De leur côté, les autorités éducatives et organisations nationales se sont engagées à relever le défi pour faire de l’école ivoirienne un pôle d’excellence.

Le système éducatif ivoirien est miné depuis des décennies par les grèves, la violence et la tricherie. La Côte d’Ivoire a bénéficié en décembre 2011 d’un don de 41,4 millions de dollars, soit 21,4 milliards FCFA, suite au Partenariat Mondial pour l’éducation et la reconstruction du système éducatif ivoirien. La Banque mondiale ainsi que l’Unicef avaient soutenu le pays pour qu’il bénéficie de cette aide financière.

Afrik.com – L’actualité de l’Afrique noire et du Maghreb

14/05/2012

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *