CAMEROUN – Course pour la présidence des associations étudiantes

Au Cameroun, chaque faculté ou grande école des universités publiques comporte systématiquement  une association d’étudiants abrégée (AE).  Celle-ci est le relai entre l’administration de l’université et les étudiants pour la diffusion de certaines informations académiques telles que la date des examens, la distribution des cartes d’étudiants, l’établissement du certificat de scolarité et surtout la rédaction des requêtes. L’AE effectue également des plaidoyers directs en faveur des étudiants pour la demande par exemple de prorogation des dates d’examens et le paiement des droits universitaires.

Chaque AE a à sa tête un président qui a un mandant d’une année académique renouvelable une seule fois. Le président est élu au suffrage direct, les électeurs étant les étudiants de sa faculté ou grande école. Pour participer aux élections, les étudiants doivent être régulièrement inscrits dans la faculté ou grande école en question et s’acquitter une somme de 1000FCFA de frais d’inscription au bureau de l’AE. Le candidat quant à lui doit être un étudiant régulièrement inscrit et qui n’a jamais été traduit dans un conseil de discipline.

Nous avons interrogé Michel un candidat : « Je me représenterai une fois de plus cette année car j’estime qu’il me faut un mandat supplémentaire pour une mise en œuvre effective de mon programme. »

La date du 30 janvier 2013 avait été retenue comme celle des élections. Depuis le retour des congés de noël, l’université était en pleine campagne. Des slogans de campagnes allant de Neo-manager, les Démocrates, l’Emergence… la course à l’occupation des chaises des AE a battu son plein. C’est ainsi que le président et toute sa liste ont utilisé tous les moyens pour effectuer une communication efficace. Nous avons identifié: le tour des salles de classes pour présenter les programmes, les affiches et flyers, les SMS et même des tee-shirts. Malheureusement internet n’est pas encore utilisé comme moyen de communication. Surtout il nous a été révélé qu’aucune dotation budgétaire n’est faite par l’administration pour effectuer la campagne.

Nous n’attendons plus que les résultats finaux qui définiront les présidents que les étudiants auront choisis pour porter leur flambeau tout au long de l’année académique 2012-2013.

A.W pour ExcelAfrica
05/02/13

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *