Opinion : Poisson d’avril

Le poisson d’avril est une journée reconnue et célébrée dans tous les pays du monde le premier jour du mois d’avril. C’est une journée au cours de laquelle vous pouvez entrer dans les nuages le matin par un gros mensonge et revenir sur terre le soir une fois que la vérité est rétablie.

On vous dira par exemple qu’être jeune et consommer à volonté le fruit défendu est une prouesse et un signe de grandeur ; mais vous ne saurez que c’est un poisson d’avril que lorsque vous aurez perdu beaucoup de votre énergie et de votre vitalité, qu’une fois marié vous soyez incapable de consommer votre propre mariage.

On vous dira par exemple que l’alcool et la cigarette noient les soucis, mais vous ne saurez que c’est un poisson d’avril que lorsqu’une fois revenu de votre état d’ivresse vous constaterez que vos soucis ont pris plus de l’ampleur plus qu’ils ne l’étaient avant à cause des dégâts engendrés par votre ivrognerie.

On vous dira par exemple que sécher les cours et avoir des confrontations avec les enseignants vous rend « cool » au lycée. Vous ne saurez que c’est un poisson d’avril que lorsque vous vous trouverez en train de faire 5 ans dans la même classe, d’abandonner les classes sans diplômes et de vous reconvertir au métier « on va faire comment pour vivre ? »

On vous dira par exemple qu’une jeune fille normale doit avoir un « grand-père d’âge sponsor, un bon payeur si elle veut être en haut », vous constaterez aussitôt que c’est un poisson d’avril lorsque que vous serez devenue plus vieille que votre âge, obsolète, inutile pour les jeunes de votre âge, bref une bonne à rien désespérée.

On vous dira par exemple qu’il faut absolument dépigmenter votre peau pour être belle, mais vous ne saurez que c’est un poisson d’avril que lorsque votre peau sera devenue fragile, puante, effrayante et laide sans possibilité de retour à la normale.

On vous dira par exemple qu’il vous faut absolument intégrer un cercle ésotérique et mystique pour réussir votre carrière, mais vous ne saurez que c’est un poisson d’avril que lorsqu’on vous obligera de vendre plusieurs membres de votre famille et d’avoir pour époux des fous, des folles.

On vous dira par exemple que les notes peuvent se transmettre par la voie sexuelle au même titre que par la voie de l’intellect, mais vous saurez que c’est un poisson d’avril que lorsqu’une fois recruté dans une société vous serez aussitôt renvoyé ou exclu parce que vous serez un tueur en série qui a conduit l’entreprise au bout de la faillite.

On vous dira par exemple qu’un fonctionnaire normal doit toujours avoir le « gombo » pour mieux vivre, mais vous ne saurez que c’est un poisson d’avril que lorsque l’épervier de la prison planera sur votre tête.

On vous dira par exemple que le Parifoot et le Pmuc rendent millionnaires, mais vous ne saurez que c’est un poisson d’avril que lorsque vous aurez vendu tous biens et perdu tout votre temps à parier mais vous êtes resté pauvre.

On vous dira par exemple que baisser la culotte peut vous permettre au même titre que le travail de devenir riche, mais vous ne saurez que c’est un poisson d’avril qu’une fois devenu efféminé, votre derrière pu tellement et ne vous obéi plus que vous soyez obligé de marcher avec les couches.

On vous dira par exemple que l’Afrique est sur le point de décoller, que la boussole de la révolution mondiale est même pointée sur elle en ce moment, mais vous ne saurez que c’est un poisson d’avril que lorsque vous constaterez que ce sont les mêmes politiques datant de l’indépendance qui sont appliquées et qui d’ailleurs produisent les mêmes résultats.

Le fou agit éternellement de la même façon mais attend quand même des résultats différents ; l’a si bien dit Albert Einstein l’un des plus grands savants de notre ère.
Sortons de nos poissons d’avril quotidiens, revenons dans les réalités de la vie si nous ne voulons pas devenir fou !

A.W. pour ExcelAfrica
2 avril 2013

Leave a Reply

Your email address will not be published.