BURKINA-FASO – L’auto-emploi des jeunes : Une initiative appuyée par le 5ème arrondissement

« Information et sensibilisation sur l’élaboration du plan d’affaire ». C’est sous ce thème que les travaux de la journée entrepreneuriale ont été organisés. Plus de 100 élèves et étudiants ont pris part aux travaux. Les objectifs de la journée sont entre autres, le dépistage du potentiel entrepreneurial, la compétitivité des membres des CEE pour les compétitions de plans d’affaires, la création des liens d’échanges entre les différents CEE. Selon le président de l’association des élèves et étudiants, futurs entrepreneurs, un CEE, est une association d’étudiants ou d’élèves résidents et reconnus dans un établissement d’enseignement. « Un CEE est affilié à l’ACEE-Burkina », précise Moussa Traoré, président du CEE. Seydou Sanou, maire du 5ème arrondissement et patron de la cérémonie, qui a été représenté par son chef du service domanial, Martin Millogo. Au nom du maire, monsieur Millogo a traduit la disponibilité du conseil du 5ème arrondissement à accompagner l’initiative des élèves et étudiants. Pour le représentant du maire, « L’un des défis majeurs pour nos plus hautes autorités, est l’auto-emploi des jeunes. Cet auto-emploi passe nécessairement par la formation », a-t-il conclu. C’est dire donc combien, le 5ème arrondissement s’attend à une formation appropriée des élèves et étudiants. C’est pourquoi, non seulement la salle leur a été gracieusement cédée, mais aussi, pourquoi le maire a accepté d’être le patron de la formation. Un jeune opérateur économique de la ville de Bobo-Dioulasso, en la personne de Souleymane Guira, PDG de la SUCOTROP, a été le parrain de cette journée entrepreneuriale. Il a donné des conseils à ses filleuls, en les invitant à profiter de la formation. Car pour lui, « On ne peut être compétitif dans un domaine donné sans y avoir été formé ». Il leur a confirmé sa disponibilité pour tout accompagnement utile dans le montage des éventuels plans d’entrepreneurs. Et la formation reçue par les participants, a été positivement appréciée. Pour la plupart des bénéficiaires, ils repartent avec beaucoup de renseignements relatifs à l’entrepreneuriat.

Souro DAO
Mai 2013
Source: http://www.lexpressdufaso.com

Leave a Reply

Your email address will not be published.