Bourses d’excellence de la CEDEAO à 17 Sénégalaises

La Cedeao a octroyé des bourses d’excellence à 17 jeunes filles issues de familles défavorisées.

Cette initiative du Centre de la Cedeao pour le développement du genre a pour but d’aider les bénéficiaires à poursuivre leurs études. Le Centre de la Cedeao pour le développement du genre s’est lancé dans une initiative pour contribuer à l’élimination des disparités genre qui caractérisent le secteur de l’éducation dans la région ouest-africaine.

Ceci à travers l’octroi de bourses d’excellence à des filles brillantes dans les filières scientifiques, techniques et professionnelles, mais nécessiteuses, pour soutenir les efforts des pays membres.

Au Sénégal, 17 filles en ont bénéficié. La cérémonie de remise des bourses a eu lieu, hier, sous la présidence de Anta Sarr, ministre de la Femme, de la Famille et de l’Enfance, et Mankeur Ndiaye, ministre des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’extérieur.

A travers cette initiative, la Cedeao veut aider les jeunes filles brillantes mais nécessiteuses à avoir accès à une éducation de qualité jusqu’au plus haut niveau et contribuer à l’élimination des disparités dans le secteur de l’éducation dans les états membres. Les 17 filles ont reçu chacune son chèque dont le montant varie entre 350 mille et 500 mille FCfa.

Concernant les critères retenus, il y a, entre autres, la fréquentation d’une école secondaire ou technique, ou encore professionnelle, et le besoin d’un soutien financier pour continuer les études.

Pour Anta Sarr, ce programme de bourses d’excellence initié par le Centre de la Cedeao vient soutenir les efforts des Etats membres et contribue de plus en plus à l’intéressement des filles aux filières scientifiques et techniques au Sénégal, à l’instar des autres pays de l’espace communautaire.

Elle a également fait savoir que c’est un appel à la persévérance à l’endroit des filles brillantes et méritantes de nos établissements d’enseignement secondaire et universitaire.

Le ministre de la Femme a, en outre, indiqué que notre pays s’est fortement engagé dans la voie de l’éradication des disparités liées au genre dans le système éducatif afin de relever les défis de l’efficacité, de l’efficience et de l’équité dans ce domaine.

Pour Marie Françoise Wininga du Centre de la Cedeao, l’éducation a un impact positif sur le développement de la femme. Toutefois, elle a déploré l’existence de barrières pour l’accès des filles à l’éducation, plaidant pour une synergie des actions afin de relever ce défi.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *