Les jeunes Africains sont les plus optimistes du monde

Contrairement aux clichés que vendent les médias occidentaux, ce n’est pas dans les pays riches que les jeunes sont les plus confiants en l’avenir, mais en Afrique. Le constant est relevé par Felix Marquardt de Youthonomics, dans son dernier Global Index 2015, le nouveau classement des pays où il fait bon vivre lorsqu’on est jeune

Où s’installer quand on a 18 ou 35 ans et qu’on veut bénéficier d’un cadre de vie avantageux pour s’épanouir? C’est à cette question que tente de répondre Youthonomics à travers la comparaison de la situation des jeunes et des perspectives dans 64 pays. Le think tank français utilise 59 critères différents tels que l’éducation, le marché de l’emploi, les conditions de travail et de vie, la santé et le bien-être, les opportunités économiques, le poids politique, la gestion des finances publiques ou l’optimisme des générations concernées.

Dans le top 5 des pays où on est le plus optimiste figure l’Ouganda. C’est dans ce pays que les jeunes ont le plus confiance en leur avenir; suivi de la Côte d’Ivoire, du Kenya, du Mali et de l’Afrique du sud. «Le ratio d’optimisme est calculé à partir de deux critères: les conditions actuelles des jeunes et les perspectives qu’ils peuvent avoir. Un pays qui garantit aujourd’hui de bonnes conditions de vie à ses jeunes a peu de chance d’être optimiste car il ne peut pas aller mieux», explique Felix Marquardt, affirmant : «Les pays d’Afrique sont des pays où il y a une croissance importante et où les choses vont dans la bonne direction et parfois, on se rend compte qu’il vaut mieux être dans un pays où les choses sont difficiles mais où on a le sentiment qu’on peut aller dans la bonne direction plutôt que dans des pays où la vie est plus facile mais complètement bloquée».

Une déduction qui semble bien paradoxale au regard de divers autres classements du bien-être et du PIB dans lesquels les pays africains trustent les dernières places. Malgré les slogans du genre : «L’Afrique est la jeunesse du monde ; L’Afrique, nouvelle frontière pour l’économie mondiale…», les habitants du continent continuent de périr au large de nos côtes, à la recherche de prairies d’abondance et de mieux-être. Selon certains observateurs, qui ne nient pas cet optimiste, les challenges sont à la portée du continent. Mais, la réussite de la transition démographique dépendra ainsi de la capacité des États africains à relever le défi de l’emploi alors que la pérennité de la croissance passera inévitablement par une maîtrise de l’urbanisation et une amélioration des systèmes éducatifs et de leur adéquation aux besoins des entreprises. Une meilleure répartition des richesses et la réduction de la pauvreté sont aussi urgentes.

Source: http://gabonreview.com/

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *