LE GOUVERNEMENT DE LA RÉPUBLIQUE CENTRAFRICAINE, ÉDUCATION SANS DÉLAI ET UNE LARGE COALITION DE DONATEURS ET DE PARTENAIRES LANCENT UN PROGRAMME D’ÉDUCATION DE 77,6 MILLIONS $ (US) POUR 900 000 ENFANTS

AVEC UN FINANCEMENT CATALYTIQUE DE 6,5 MILLIONS DE DOLLARS DU FONDS ÉDUCATION SANS DÉLAI, CE PROGRAMME SERA UN “FONDEMENT POUR LA PAIX, LA SÉCURITÉ ET LE DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE”

27 février 2019, Bangui – Le gouvernement de la République centrafricaine et Éducation Sans Délai ont lancé aujourd’hui un programme d’éducation d’une durée de trois ans qui vise à rejoindre environ 900 000 enfants – dont la moitié sont des filles – et répondre aux défis posés par la violence et les déplacements qui ont fait près d’un demi-million d’enfants déscolarisés aux pays.

« L’éducation jettera les bases de la paix, de la sécurité et du développement économique du peuple Centrafricain », a déclaré M. Aboubakar Moukadas-Noure, Ministre de l’Éducation de la République centrafricaine. « Avec son offre d’espaces d’apprentissage sécurisés, d’enseignants qualifiés, de matériel pédagogique, de repas scolaires, d’appui psychosocial et d’autres services pour les filles et les garçons, ce programme complet et audacieux marque le début d’une nouvelle ère de progrès en République centrafricaine. Nos enfants méritent une éducation. Si nous voulons mettre un terme à la faim, à la violence, aux déplacements et à la pauvreté dans notre pays, leur éducation ne doit souffrir aucun délai. »

Le programme bénéficie d’un investissement initial de 6,5 millions $ US pour 2019-2020 d’Éducation Sans Délai, un nouveau fonds mondial dédié à l’éducation dans les situations d’urgence. Le fonds cherche à mobiliser 1,8 milliard de dollars d’ici 2021 pour répondre aux besoins des enfants dans les pays touchés par les crises tels que la République centrafricaine.

S’appuyant sur les réussites d’une première intervention d’urgence de 6 millions $ (US) sur 12 mois financée par Éducation Sans Délai, ce nouveau programme cherche à mobiliser 77,6 millions $ (US) sur les trois prochaines années. Éducation Sans Délai a, à titre indicatif, engagé 6,5 millions $ (US) supplémentaires par an pour les deuxième et troisième années du programme, en fonction des résultats obtenus et de la disponibilité des fonds.

« La communauté internationale doit intensifier ses efforts pour financer les réponses éducatives en République centrafricaine », a déclaré Graham Lang, Conseiller principal en éducation chez Éducation Sans Délai. « Les difficultés à surmonter pour que les enfants du pays aient un accès universel à une éducation de qualité peuvent sembler immenses. Mais la résilience de ces enfants est encore plus grande. L’éducation est la clé qui peut leur permettre de réaliser leur potentiel et devenir des agents de changement positif. Sans éducation, il ne peut y avoir de relèvement, de réconciliation et de paix durable.”

La République centrafricaine est l’un des pays les plus instables au monde. La violence généralisée a eu de lourdes conséquences sur la population: un Centrafricain sur quatre a été déraciné par le conflit et plus des deux tiers de la population ont besoin d’une aide humanitaire. Les filles et les garçons sont particulièrement touchés : des enfants séparés, des violences sexuelles, des mariages forcés et des grossesses précoces, ainsi que des recrutements forcés dans des groupes armés sont régulièrement enregistrés. Depuis 2017, 89 attaques contre des écoles ont aussi été rapportées tandis 20 pour cent des écoles sont toujours fermées au pays.

« Le programme ciblera les enfants déplacés et les communautés hôtes. D’importants efforts seront déployés pour accroître l’accès à l’éducation, améliorer la rétention scolaire et assurer la continuité de l’éducation, améliorer la qualité des apprentissages et de l’enseignement et créer des environnements d’apprentissage sûrs, protecteurs et inclusifs », a déclaré Graham Lang.

Dans le cadre des efforts d’Éducation Sans Délai pour renforcer les liens entre l’action humanitaire et l’aide au développement, le programme vise à rassembler une vaste gamme d’acteurs du gouvernement, des agences des Nations Unies, des ONG nationales et internationales et du secteur privé.

Faits et chiffres clés sur le programme pluriannuel de résilience

• À travers la mise en place de classes de transition, la réhabilitation et la construction de plus de 1000 salles de classe et la distribution de 320 000 kits scolaires, l’investissement d’Éducation Sans Délai dans le programme pluriannuel de résilience vise à ramener dans des environnements d’apprentissage sécuritaires plus de 360 000 enfants déscolarisés. L’objectif est de réintégrer 90 pour cent des enfants déscolarisés au pays dans le système éducatif formel.

• Dans les régions isolées, un programme novateur d’éducation à travers la radio vise à rejoindre environ 300 000 filles et garçons. Le programme pluriannuel cherchera également à tester des programmes de transferts monétaires et établira des liens avec le Programme alimentaire mondial pour mettre en place des programmes d’alimentation scolaire dans 35 écoles.

• La plupart des enseignants ont quitté leur poste en République centrafricaine face aux violences et à l’absence de rémunération. Le système éducatif repose principalement sur des enseignants communautaires non formés, qui représentent plus de la moitié des effectifs. Dans le cadre du programme pluriannuel des formations et des incitatifs seront offerts à 12 000 enseignants – dont 35 pour cent de femmes – dans le but d’améliorer l’éducation, maintenir les enfants à l’école et former le personnel pour les aider à surmonter les traumatismes liés à la guerre, la violence et les déplacements.

• Seulement une fille sur quatre en République centrafricaine sait lire et écrire. Pour rattraper ce retard, le programme vise à accroître de 5 pour cent par an la participation des filles à l’éducation formelle et non formelle. Des installations sanitaires réservées aux filles et des campagnes sur l’éducation sexuelle et les droits des filles font partie de la gamme d’interventions prévues pour ramener plus de filles à l’école. Le programme pluriannuel prévoit aussi d’appuyer 90 000 filles et garçons à obtenir des documents officiels.

###

Pour toutes demandes médiatiques, veuillez contacter:

Anouk Desgroseilliers, adesgroseilliers@educationcannotwait.org , +1 917 640-6820

Pour toutes autres demandes, veuillez contacter : info@educationcannotwait.org

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *