Algérie: Un appel à candidatures est lancé par le ministère de l’enseignement supérie

Algérie: Un appel à candidatures est lancé par le ministère de l’enseignement supérieur

Karima Mokrani

Des bourses à l’étranger pour 510 enseignants et chercheurs universitaires

510 enseignants et chercheurs universitaires, en voie de finalisation de thèse de doctorat, bénéficieront, au titre de l’année 2007/2008, de bourses pour une formation résidentielle à l’étranger. Ces bourses sont réparties comme suit : 400 bourses nationales (programme national exceptionnel) destiné aux enseignants et aux chercheurs et 110 bourses de coopération (programme de coopération algéro-français) destiné uniquement aux enseignants.

Le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique appelle les enseignants qui remplissent les critères d’admissibilité à ce programme de formation à déposer leur candidature auprès de leurs établissements respectifs. Les informations portant sur les deux programmes, ainsi que sur la constitution des dossiers de candidature, sont disponibles au niveau des établissements de formation supérieure et des centres de recherche sous tutelle du ministère.

Ils le sont également sur les sites suivants: www.mesrs.dz (ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique), www.umc.edu.dz (Conférence régionale des universités de l’Est), www.enset-oran.dz (Conférence régionale des universités de l’ouest et, enfin, www.umbb.dz (Conférence régionale des universités du Centre. Selon le premier responsable du secteur, M. Rachid Haraoubia, l’octroi de ces bourses aux enseignants et aux chercheurs universitaires vise à promouvoir la formation supérieure et à améliorer le niveau des enseignants de rang magistral. Est-ce vraiment le cas sur le terrain ? Nombre d’enseignants en doutent. «La distribution des bourses est basée sur le clanisme (les proches, les amis ) Les personnes qui les méritent réellement n’en bénéficient pas automatiquement. De plus, Ce sont toujours les mêmes qui en profitent», affirme un enseignant. Ce dernier, conforté dans ses propos par d’autres professionnels du domaine, estime toutefois que la question fondamentale est ailleurs : «Quelle est la validité de la formation supérieure ? Ces bourses vont-elles améliorer le niveau des enseignants ou est-ce juste une forme de rente supplémentaire ?» La réponde est : «Non. Ce n’est pas avec 500 bourses qu’on va rehausser le niveau de l’université algérienne. Le niveau des enseignants est tellement faible Sachez par ailleurs qu’une grande partie des cours est assurée par des vacataires.»

L’avant-projet du statut particulier des maîtres assistants en sciences médicales prêt en mars 2007

L’avant-projet du statut particulier des maîtres assistants en sciences médicales, élaboré par le syndicat de ce corps, sera déposé en mars prochain au ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, a indiqué jeudi dernier à Tlemcen le président du Syndicat national des maîtres assistants en sciences médicales (SNMASM), M. Djidjik Reda.

Source:
La Tribune
27 janvier 2007

Leave a Reply

Your email address will not be published.