Centre africain d’études supérieures en gestion : 25 stagiaires reçoivent un MBA inte

MBA (Sénégal) – Centre africain d’études supérieures en gestion : 25 stagiaires reçoivent un MBA international
[06/07/06]
Source: Le Soleil
Vingt-cinq stagiaires du Centre africain d’études supérieures en gestion ( Cesag) ont étrenné samedi dernier leur parchemin du programme MBA International-Paris. La cérémonie de remise de diplômes a été marquée par la présence du président de la commission de l’Uemoa, Soumaïla Cissé, parrain de la promotion.
La deuxième promotion du programme MBA-IP a vu ses efforts récompensés. Elle a été honorée samedi dernier après 12 mois de formation de haut niveau ayant permis d’acquérir non seulement des connaissances générales et techniques nécessaires à la gestion, mais aussi le savoir-faire et le savoir-être propres à la fonction de directeur d’entreprise, de cadre d’entreprise ou d’organisation publique ou privé. Car, « le renforcement des capacités managériales des cadres des entreprises, des administrations et des organisations à travers une formation de qualité est une des mission essentielle du Cesag », a fait remarquer le directeur Mahdi Koanda. En cela, le centre insiste sur « l’excellence », a renchéri le directeur. Reconnaissant l’excellence des stagiaires du Cesag, Mme Brigitte Rochère, professeur à Paris-Dauphine a révélé que le Mba-IP est une « diplôme qui se porte bien », se réjouissant de la réussite de la collaboration avec le Cesag. Aussi, les récipiendaires ont été félicités par le directeur par intérim de la Bceao pour « leur mérite », les invitant à poursuivre leurs études. « Le savoir ne se périme pas, pourvu que l’on entretienne », a-t-il lancé aux diplômés. Exprimant sa fierté, le parrain a reconnu que le Cesag est l’une des meilleures, des plus brillantes et des plus grandes écoles de management en Afrique. « L’institut est un modèle exportable », a estimé Soumaïla Cissé. Ce dernier de rappeler aux récipiendaires que ce diplôme de 3e cycle est un « précieux sésame », mais les invitant surtout à cultiver des valeurs comme la discipline, l’assiduité et le ponctualité, la rigueur, le travail bien fait et l’humilité. Il faut surtout chercher à être le meilleur en allant au-delà du diplôme et de la connaissance académique et en s’entourant de meilleurs. « Le premier talent d’un prince est celui de savoir choisir ses hommes », a rappelé le président de la commission de l’Uemoa. Cependant, a-t-il averti, il faut compter sur soi-même. Mieux, « sortir l’Afrique du sous-développement doit être votre combat en accordant une importance capitale à l’intégration », a lancé M. Cissé qui a reçu un diplôme d’honneur du centre.
DAOUDA MANE

Leave a Reply

Your email address will not be published.