COTE D’IVOIRE – Classement 2008 des Grandes écoles et universités privées

Le rideau est tombé sur la troisième édition de l’évaluation des établissements privés d’enseignement supérieur, hier à l’ENSA. L’Ecole Supérieure de Technologie – Loko (EST LOKO) tient encore cette année, la tête du peloton. Elle a obtenu le Prix d’Excellence, avec une moyenne de 18,40/20. Cet établissement a également occupé la première place lors des deux éditions précédentes (2006 et 2007). Ce qui lui a valu le Prix Spécial du Jury. La deuxième place est revenue à Isfop/ Optique avec une mention très bien plus un tableau d’honneur. Le Groupe Pigier a été classé troisième, avec 16,80/20. L’Ecole William Ponty, Isfop Loko ; I.S.T.TA ; et E.S.T.TA tous des établissements de Loko occupent respectivement la troisième ex-æquo, cinquième, sixième et huitième place. Quant au Groupe Agitel Formation, il se loge à la neuvième place. Avec une moyenne de 15,30 /20, il a perdu huit points (2ème place en 2007). Mais cette grande école supérieure n’a pas démérité, elle a obtenu le Prix du Jury. Ce, pour avoir occupé le deuxième rang durant deux années successives (2006 et 2007).

Sur 145 établissements privés formant au Brevet de Technicien Supérieur (BTS), seulement 47 sont crédibles. Du moins, ils ont pu avoir la moyenne à l’issue des évaluations. Et huit d’entre eux seront fermés dès la rentrée (IPTEC, Cours LOBA, ESAC,….). Sur vingt universités privées existant, quatorze ont été évaluées. L’université de l’Atlantique vient en tête avec 15,90/20 avec une mention bien. Elle est talonnée par l’Ucao. L’Université Française à Abidjan (UFRA) se verra retirer son agrément. Car, à en croire le comité de pilotage, la formation dispensée n’est pas conforme à l’autorisation d’ouverture. Le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche Scientifique, Ibrahima Cissé Bacongo a félicité les responsables des meilleurs établissements. Il a annoncé que les mauvaises écoles seront fermées. « Car, ces établissements n’existent que de noms. En tout cas, je prends la décision de les fermer. Ce n’est pas un jeu que de fermer les établissements, c’est une décision très grave. Ensemble, nous assumerons les conséquences » a affirmé le premier responsable de l’enseignement supérieur en Côte d’Ivoire, en précisant que, les jours à venir, l’arrêté de fermeture de ces établissements fera l’objet de publication. « Je prends des risques. Je le fais pour le bien-être de nos jeunes frères» a relevé le ministre Cissé Bacongo. Le directeur des enseignements et du développement institutionnel à l’Est Loko, Elie N’Go s’est dit heureux. « Nous avons amélioré l’existant. C’est ce qui nous a permis de garder la première place» a t-il fait remarquer.
Anzoumana Cissé
Source: 18/09/2008 – Le Patriote – http://www.lepatriote.net

Leave a Reply

Your email address will not be published.