Des divisions au sein des enseignants grevistes au Gabon

Libreville, Gabon (PANA) – Les enseignants de la Convention nationale
des syndicats du secteur de l’éducation (CONASYSED) ont organisé
samedi une assemblée générale marquée pour la première fois par des
divergences qui fragilisent les négociations avec l’Etat, a appris la
PANA lundi de source officielle.

Les responsables de la Convention ont confirmé la décision prise
vendredi dernier, poussée par la base du mouvement, de poursuivre la
grève jusqu’à l’octroi de la prime incitative à la carrière
enseignante.

Mais l’ancien modérateur de l’organisation syndicale, Jean-Jacques
Ikapi Mbadinga, a de son coté annoncé son départ de la CONASYSED avec
l’ensemble de ses sympathisants, pour oeuvrer à une reprise rapide
des cours dans le cycle secondaire.

Malgré les mesures adoptées par le gouvernement mercredi dernier en
conseil des ministres, telles que les augmentations de la prime de
transport et de rentrée scolaire, saluées à l’unanimité par les
syndicalistes, ces derniers ont dans leur majorité jugé les avancées
insuffisantes.

La reprise des cours reste donc conditionnée par la résolution du
problème de la prime incitative à la carrière enseignante.

Il s’agit d’une prime mensuelle qui varie de 10.000 FCFA à 100.000
FCFA selon les catégories et les zones d’affectation (Libreville,
capitales provinciales, capitales départementales et villages).

“Cette prime doit être versée équitablement à tous les enseignants,
sans tenir compte des catégories hiérarchiques et des lieux de
travail”, a soutenu un représentant de la CONASYSED.

Leave a Reply

Your email address will not be published.