Etudiants étrangers en Russie – Les skinheads néonazis russes continuent leur série d

Etudiants étrangers en Russie – Les skinheads néonazis russes continuent leur série de meurtres
Courrier International – [18/10/04]

Près de deux cents ressortissants étrangers, en majorité des étudiants et des doctorants dans des établissements d’enseignement supérieur de Saint-Pétersbourg, ont manifesté en silence durant toute une nuit dans la ville, vendredi 15 octobre, à la suite de l’assassinat d’un étudiant étranger par des néonazis russes. Deux jours auparavant, le 13 octobre, Wu An Tuan, 20 ans, étudiant en première année à l’université polytechnique locale, a été tué dans une rue déserte par une quinzaine de skinheads armés de couteaux, rapporte Novaïa Gazeta.

Il s’agit du sixième meurtre de jeune étranger à Saint-Pétersbourg depuis un an. En outre, les skinheads s’en prennent de plus en plus à des femmes et des enfants, comme en témoigne le procès qui se tient actuellement au tribunal de la ville : sept d’entre eux sont jugés pour avoir battu à mort une fillette d’origine tadjik, rapporte le bihebdomadaire russe indépendant.

Les autorités russes, à l’instar du vice-gouverneur de la ville, ont affirmé aux étudiants manifestant que les coupables seraient retrouvés et punis. "Mais pour les jeunes étrangers d’Afrique et d’Asie, ces assurances ne sont pas très convaincantes. Presque chacun peut témoigner d’une attaque par des jeunes crânes rasés en blouson noir et en bottes au cours de ses études dans ‘la capitale culturelle de Russie’". Lors de la manifestation, les étudiants ont marché sur la célèbre perspective Nevski, avec quelques œillets à la main, selon la tradition funèbre russe, et une bannière sur laquelle était écrit : "Nous sommes venus étudier, nous repartons dans des cercueils".

Leave a Reply

Your email address will not be published.