France – Une Toulousaine décroche la bourse "Pour les femmes et la science"

Une Toulousaine décroche la bourse "Pour les femmes et la science"

Estelle Piot, brillante doctorante en mécanique des fluides à l’Office National d’Etudes et de Recherches Aérospatiales (ONERA) de Toulouse vient de recevoir la bourse « Pour les femmes et la science ». Objectif du prix : favoriser l’accès aux carrières scientifiques des femmes. Credo de la jeune chercheuse « Il est possible de fabriquer des avions qui consomment moins »
Cette brillante jeune fille de 25 ans est un exemple de la nouvelle génération de femmes scientifiques en France.
Diplômée de l’Ecole Polytechnique et de Supaéro, elle travaille sur le thème de la réduction de la consommation des avions. Ses recherches peuvent avoir des applications industrielles essentielles.

Quelques deniers pour une longue recherche

La bourse de 10 000 euros, lui a été remise le 8 octobre, le jour de la fête de la Science, à la Cité des Sciences à Paris. Les mécènes, L’Oréal France avec le soutien de la Commission française pour l’UNESCO et de l’Académie des Sciences, se regroupent au sein d’un programme international. Il soutient 10 jeunes femmes scientifiques, doctorantes en dernière année de thèse dans différentes disciplines : la physique, la chimie, les sciences de l’ingénieur, la médecine et la biologie.
Cette aide permettra à Estelle Piot de soutenir ses travaux de recherches et l’encourage à poursuivre sa brillante carrière scientifique.

Des inégalités homme/femme dans les carrières scientifiques

Promouvoir la science et encourager les femmes, telle est la double vocation de cette initiative.
Dans les classes préparatoires aux grandes écoles scientifiques, les femmes ne représentent que 28.5% des effectifs. A l’Université, où les femmes constituent plus de la majorité des étudiants, elles représentaient en 2005 36.6 % des effectifs dans les filières scientifiques contre 71.1% dans les filières littéraires. En France, elles ne représentaient en 2006 que 28% de l’effectif des chercheurs et les progressions de carrière restent favorables aux hommes.

15/10/07
Source: http://www.toulouse.fr

Leave a Reply

Your email address will not be published.