Les maladies cardiovasculaires ne sont plus l’apanage de la gente masculine

Les maladies cardiovasculaires ne sont plus l’apanage de la gente masculine : Le cœur fragile des femmes
Le Matin- [20/01/05]
On a longtemps cru que les maladies cardiovasculaires étaient l’apanage de la gente masculine. Eh bien, pas du tout. Aujourd’hui, la femme court le même risque de faire un infarctus que l’homme. A l’origine deux facteurs de risques essentiels : la cigarette et la contraception.

Leave a Reply

Your email address will not be published.