Mali – Le coup de gueule d’Aminata Traoré

L’Intelligent [12/06/05]
Dans son dernier ouvrage, l’ancienne ministre de la Culture du Mali dénonce les ravages de
la mondialisation libérale en Afrique, soulignant la responsabilité particulière de la France. Interview.

Est-il nécessaire de présenter Aminata Traoré ? Intellectuelle engagée, ancienne ministre de la Culture du Mali sous la présidence d’Alpha Oumar Konaré, cette femme née en 1942 est aujourd’hui l’une des principales figures de l’altermondialisme africain et se bat sur tous les fronts : OGM, coton, privatisations, préservation du patrimoine culturel, actions de proximité… En janvier elle était à Porto Alegre, au Brésil. En février, au Mali, elle organisait pour la deuxième année consécutive un « Forum sur la fibre africaine ». Elle multiplie aussi les microréalisations dans son quartier de Missira, à Bamako, où elle a su mobiliser les habitants pour le pavement et l’assainissement des ruelles. Aujourd’hui, les rues sont propres et bordées d’arbres. Le marché local a été entièrement assaini et reconstruit avec des matériaux traditionnels. Un jardin d’enfants doté d’un toboggan et d’un manège ainsi qu’un petit parc arboré ont vu le jour…
Suite

Leave a Reply

Your email address will not be published.