Maroc – Examen du Baccalauréat – Les candidats armés pour le rattrapage

Examen du Baccalauréat – Les candidats armés pour le rattrapage

«Les journées de concentration» viennent à point nommé pour aider les élèves à bien se préparer aux examens de la dernière chance.

Les préparatifs pour les examens de la deuxième session du baccalauréat, qui tiennent lieu à partir d’aujourd’hui 5 juillet et se poursuivront jusqu’au 7 juillet se sont déroulés dans de bonnes conditions, du moins pour ceux qui ont toujours de l’espoir.

Bien que décisifs, les examens de cette année sont moins redoutés par les candidats. Et pour cause, des cours de soutien intensifs leur ont été assurés à titre gracieux dans leurs établissements scolaires respectifs. Cette opération baptisée «journées de concentration» a démarré le lendemain de la publication des résultats du bac et s’est poursuivie jusqu’au 3 juillet dans tous les établissements de l’enseignement qualifiant, relevant de la région de Rabat-Salé-Zemmour-Zaer. Elle se veut pionnière à plusieurs égards. D’abord, c’est une expérience menée au niveau de l’Académie d’Education et de Formation de Rabat Salé Zemmour Zaer et nulle part ailleurs. Ensuite, elle est conduite par des professeurs de l’enseignement qualifiant qui se sont portés bénévoles pour aider les élèves à se rattraper dans les matières de base. Finalement, et c’est là où consiste son plus grand atout, l’opération « journées de concentration » représente une bonne alternative aux cours de soutien onéreux perçus par de nombreux élèves comme la panacée à leurs difficultés au bac.

L’Académie a laissé aux établissements scolaires concernés le soin de faire le planning des cours de soutien programmés en leur enceinte (répartition dans le temps et l’espace, des professeurs et des élèves impliqués). Ces cours se sont déroulés dans des classes ordinaires et dans les mêmes conditions que les cours normaux. Seule différence : le rythme est plus intense et l’on se focalise davantage sur la méthodologie de travail, afin de mettre toutes les chances de réussite du côté des candidats.

Abderrahman Belyazid, délégué provincial du ministère de l’Education à Rabat, évoque trois types de soutien apporté aux candidats à la session de rattrapage : psychologique, éducatif et méthodologique. « En premier lieu, il s’agit de leur redonner confiance en eux et en leurs capacités, parce que des fois, ils n’ont besoin que d’un soutien moral pour réussir. Ensuite, il s’agit de combler les lacunes constatées dans leurs connaissances. Celles-ci sont repérées grâce à un diagnostic réalisé par les professeurs en concertation avec leurs élèves », explique M. Belyazid et de conclure qu’ « en troisième lieu, c’est un soutien d’ordre méthodologique qui est apporté aux candidats, visant à leur apprendre les démarches à suivre pour bien répondre aux questions posées en examen ».

Selon M. Belyazid, les objectifs escomptés des journées de concentration sont de lutter contre la déperdition et l’échec scolaires et de porter le taux de réussite en deuxième session à plus de 80%. Mais pas seulement. « Notre souci majeur est d’améliorer la qualité des résultats du baccalauréat. Il va sans dire que le plus important n’est pas de réussir au bac, mais de décrocher une bonne mention », précise-t-il. Les journées de concentration ont pu drainer une part non négligeable des élèves candidats à la deuxième session. C’est notamment le cas au lycée qualifiant Abdelkrim El Khattabi où plus de 120 élèves sur l’ensemble de 360 candidats à la session de rattrapage ont bénéficié quotidiennement de cours de soutien dans leurs filières respectives. Dans une classe du lycée, une vingtaine d’élèves ès sciences de la vie et de la terre et sciences mathématiques s’attelaient à la résolution d’un exercice. « Concentrez-vous sur ce qui vous est demandé. L’important ce n’est pas de remplir la page, mais plutôt d’apporter la bonne réponse avec précision et concision. Essayez de garder cela présent à l’esprit le jour d’examen », leur conseille l’enseignante. A la sortie de la classe, Ayoub Herradi, élève en sciences mathématiques arborait un large sourire. Il se déclarait fin prêt pour passer les examens de la dernière chance. «En session normale, les épreuves du bac m’ont paru très difficiles. Ce n’est plus le cas maintenant. Avec les cours de soutien auxquels j’assiste à raison de 4 heures par jour, plus mon travail à la maison, je suis sûr de remporter haut la main mon baccalauréat », affirme-t-il. En effet, l’organisation des journées de concentration et des cours de soutien en général est devenue une tradition annuelle au sein du lycée. « L’année dernière on a mené, à petite échelle, un programme similaire qui s’est couronné par une amélioration palpable des taux de réussite.

A titre d’exemple, ceux-ci sont passés de 66% à 78% en filière technique et commerciale et de 69% à 78% en filière de sciences physiques », se félicite Ibrahim El Hamidi, directeur du lycée. « Forts de ce succès, nous avons renouvelé l’expérience cette année en application des recommandations de l’Académie et ce, dès février dernier. Un total de 20 professeurs se sont portés bénévoles pour accomplir cette mission. Quant aux élèves et leurs parents, ils ont accueilli avec grande satisfaction cette initiative, d’autant plus que 90% des élèves du lycée appartiennent à la classe moyenne et n’ont donc pas la possibilité de s’offrir des cours de soutien payants», note M. El Hamidi.

L’intérêt des journées de concentration n’est certainement pas à prouver. Il reste à savoir quand est ce qu’elles vont être généralisées aux autres régions du Maroc…
———————————-
Bouée de sauvetage

Fatiha Srifi, femme au foyer, fait partie de ces parents qui ont trouvé dans les cours de soutien gratuits initiés par l’Académie une bouée de sauvetage tendue à eux et à leurs enfants. La mère de Zineb, une élève au lycée Abdelkrim El Khattabi qui vient de décrocher son baccalauréat, affirme que c’est grâce aux cours de soutien qui ont été dispensés à sa fille en préparation à la session normale qu’elle a pu remporter son bac avec une mention « Assez Bien ». «Comme j’ai quatre enfants orphelins et que je suis sans travail, je me démenais pour payer pour Zineb des cours supplémentaires qui coûtent, comme vous le savez, extrêmement cher. J’ai été soulagé quand j’ai pris connaissance de l’organisation au sein de ce lycée de cours de soutien gratuits.
Cela ne m’a pas seulement délivrée d’un lourd fardeau financier mais a permis également à ma fille de réaliser de meilleurs résultats», témoigne Fatiha avec une immense gratitude.

Repères

Matières incluses
Les journées de concentration visent à aider les élèves du bac à se rattraper dans les matières de base. Il s’agit notamment des mathématiques, des sciences physiques et du français pour les filières scientifiques, et de l’Histoire et géographie, de la philosophie et des langues pour la filière littéraire.

Primaire et collégial

Du 8 au 13 juin, l’AREF de Rabat Salé Zemmour Zaer a organisé une semaine de soutien scolaire à l’intention des élèves des classes terminales du primaire et du collégial en vue de les préparer aux examens.

Par Meriem Rkiouak | LE MATIN
4 juillet 2010

Leave a Reply

Your email address will not be published.