Maroc – Tanger: Un MBA pour les cadres de la région

Tanger: Un MBA pour les cadres de la région

· Les formations devront démarrer dès ce mois
· Premier Executive MBA de la région

L’Université nomade internationale (UNI) vient de lancer à Tanger le premier Executive MBA de la région. Il s’agit d’un cycle de formation continue en 16 mois, destiné aux cadres de la région et ce, à raison de 4 jours pleins par mois. Il est accrédité au niveau international et mené en partenariat avec le Groupe ESC de Clermont. Les formations devront démarrer dès ce mois. En parallèle, l’UNI a déjà lancé une série de formations tels un mastercoach et un bachelor français en management, à Tétouan et, dès cette année, à Tanger.
«Le but est d’améliorer l’employabilité des jeunes de la région nord du Maroc en les préparant ainsi que des salariés à développer des compétences aux standards internationaux», explique Danielle Zenati, fondatrice de l’UNI, ingénieur de l’Ecole Polytechnique féminine, psychologue et expert coach international.
Selon Zenati, il s’agit bel et bien du premier Executive MBA de la région, accrédité AACSB, sésame indispensable pour une reconnaissance internationale des diplômes. Il est destiné aux cadres de haut niveau de la région pour leur permettre d’opter pour de nouveaux horizons et d’éviter l’effet plafond de verre dont la plupart souffrent. En outre, les diplômés de cet MBA seront de facto membres de l’Amicale des anciens de ESC Clermont, un réseau de contacts assez riche.
L’UNI a installé depuis sa création en 2009 ses quartiers généraux à la TFZ. Plus qu’un simple choix, l’installation à la TFZ permet à l’Université d’être proche de ses «étudiants» dont la plupart travaillent déjà dans des entreprises de la zone franche. Il est prévu qu’elle déménage vers un nouveau site au centre-ville pour mieux accompagner ses nouveaux étudiants.
Le choix de Tanger n’est pas fortuit non plus car, selon Zenati, elle reste une région à fort potentiel où l’UNI entend se positionner pour l’avenir. L’UNI a aussi à son actif l’organisation de diverses actions, tel le premier Salon des jeunes et de l’entreprise de Tanger en juillet 2009. Cette université organise aussi une formation en mastercoach, le coach-expert intégré dans l’entreprise devrait de la sorte «apporter une réponse adaptée à chacun», note-t-on à l’UNI. Ainsi, dans sa mission d’écoute, elle devrait favoriser l’émergence de nouveaux talents.

De notre correspondant,
Ali ABJIOU
Source: http://www.leconomiste.com

Leave a Reply

Your email address will not be published.