Plaidoyer pour la mise en reseau des etudiants africains

Dakar, Sénégal (PANA) – Le représentant des étudiants de l’université
Cheikh Anta Diop de Dakar à la Conférence régionale sur
l’enseignement supérieur en Afrique (CRESA), Moussa Mbégnouga, a
invité mercredi ses camarades africains à s’organiser en réseau pour
accroître leurs capacités.

Cette mise en réseau des étudiants, selon lui, “permet de les
sensibiliser sur le développement de l’Afrique, de favoriser leurs
capacités intellectuelles et de valoriser leurs compétences”.

Selon Moussa Mbégnouga, doctorant en Géographie, le contexte africain
est marqué par “les couacs de la balkanisation du continent en micro
Etats et l’étanchéité des frontières, en plus du principe d’Etat-
nation”.

“Au moment où on parle d’intégration, chaque pays se recroqueville
sur lui-même, alors que nous sommes à l’ère de l’internationalisation
de l’enseignement supérieur. L’intégration et la coopération des
Etats, ainsi que la cohésion sociale sont des impératifs en Afrique,
pour la création d’une synergie de développement”, a-t-il déclaré.

“Les pouvoirs politiques doivent nouer des partenariats pour
fructifier les échanges, alors que les échanges scientifiques entre
les pays favorisent la mobilité des personnes pour créer une cohésion
culturelle et économique”, a ajouté M. Mbégnouga.

Selon lui, la coopération peut limiter la fuite des cerveaux en ce
sens qu’elle permet de créer des écoles inter-Etats et des centres
d’excellence.